Après le rejet de la demande de mise en liberté conditionnelle de Aboubacar Sidiki Diakité alias Toumba, le pool d’avocats qui le défend a saisi la Cour Suprême pour la cassation de cette décision. Ce mardi 2 mars, le procès dans cette affaire s’est ouvert à la Cour suprême.

Me Paul Yomba Kourouma, a plaidé pour  que la Cour libère son client. Parce que estime-t-il y a eu  beaucoup de dysfonctionnements enregistrés dans le dossier depuis l’arrestation de Toumba Diakité en 2017.

Des arguments qui n’ont pas convaincu le ministère public représenté par Louis Fernandez. Selon lui, la  décision de la Cour d’appel n’a pas été signée par le greffier en chef de ladite Cour. Donc, en conséquence, il demande au président de la Cour suprême de déclarer irrecevable la demande des avocats de Toumba Diakité. 

Au terme des débats et réquisitions, le président de la Cour Suprême, Mamadou Sylla, a mis le dossier en délibéré pour le 13 avril 2021.

Pour rappel, Aboubacar Sidiki Diakité a été inculpé dans le « massacre » du 28 septembre 2009. Et depuis 2017, il a été mis sous mandat de dépôt et conduit à la maison centrale de Coronthie. 

Bhoye Barry pour guinee7.com 

00224 628 705 199