Depuis 2019, le Projet 224 Objectif Bac, accompagne les candidats d’une région ou une préfecture au baccalauréat. A quelques semaines du démarrage des épreuves le Projet 224 Objectif Bac, organise des séances de révisions pour candidats afin qu’ils se préparent mieux pour l’examen.

Pour cette année c’est la préfecture de Macenta, qui est choisie par les porteurs du projet. Ce samedi 7 mai 2022, en conférence de presse, ces enseignants volontaires qui portent le projet ont donné les raisons du choix de cette préfecture.

« On a choisi Macenta, parce que Macenta est une préfecture qui a enregistré moins d’admis au baccalauréat l’année dernière parmi toutes les autres préfectures de la région administrative de N’Zérékoré. Macenta a huit Lycées dont six publics et deux privés qui sont dans les sous-préfectures de Koyama et Sérédou », a expliqué Mohamed Aly Kondé, coordinateur du Projet 224 Objectif Bac.

« L’année dernière, Macenta a présenté 2 415 candidats, mais seulement 99 élèves ont été déclarés admis dans toutes les options confondues. Nous pensons donc qu’il y a une difficulté à ce niveau. Et comme chaque année, notre choix porte sur la dernière préfecture d’une région ou sur la dernière région sur les sept. Donc, cette année on a mobilisé un peu plus de 35 enseignants volontaires qui vont aller faire réviser nos frères candidats au baccalauréat du côté de Macenta, cela pendant plus de 15 jours afin de voir ce que ça peut changer comme dans les années précédentes », a-t-précisé.

« La particularité de cette année, c’est qu’au retour de Macenta, nous comptons organiser un plaidoyer en faveur de l’éducation. Nous pensons que nous avons capitalisé toute l’expérience que nous avons eue depuis 2019 à aller à l’intérieur du pays. Nous pouvons inviter les partenaires techniques, les amis de l’école, l’environnement de l’école et tous ceux qui peuvent apporter quelque chose pour un changement positif dans ce secteur. Nous pouvons les réunir et leur expliquer un peu ce que nous avons vu à l’intérieur du pays, surtout attirer leur attention là-dessus afin que chacun puisse faire ce qu’il peut pour que la situation change », a-t-il souligné.

Pour finir, ces enseignants bénévoles ont lancé un appel aux bonnes volontés de les venir en aide pour la bonne réussite du projet.

Bhoye Barry pour guinee7.com 

00224 628 705 199