Selon une source digne de foi, les tractations sont en train d’être menées pour demander à Antonio Souaré, président sortant de la Féguifoot de retirer sa candidature de la présidence de l’instance dirigeante du football guinéen. Ce qui éviterait à la Guinée d’être sanctionnée si jamais il était élu après les « remarques » de la Fifa. Le compteur pourrait être remis à zéro. Et « on pourrait rouvrir le dossier des candidatures pour permettre à certaines personnes de candidater », nous dit notre source.

Pour rappel, Hier, la commission électorale de la fédération guinéenne de football a validé le dossier de candidature du président sortant de l’instance dirigeante du football guinéen, Mamadou Antonio Souaré. Dans cette décision, la commission électorale a fait savoir que les personnes dont les candidatures ont été validées, satisfont tous les critères dont celui de n’avoir pas été coupable de violation du code d’éthique de la FIFA et/ou de la CAF et/ou de la FGF durant les cinq années précédant la candidature. 

Ce qui contraste avec la lettre de la FIFA ci-dessous.

lettre-fifa

Les partisans du président sortant de la fédération guinéenne de football estiment que leur champion avait été blanchi par le TAS (Tribunal arbitral du sport). Ce que d’autres n’admettent pas. « Le jugement du TAS concerne l’affaire Antonio Vs CAF », explique Aboubacar Touré, candidat, dans une lettre adressée à la secrétaire générale de la FIFA.

FIFA.2

Par Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com