Le ministre des Mines présentant le projet Simandou aux investisseurs chinois à Beijing

Le ministre des Mines, Kerfalla Yansané fait actuellement le VRP (voyageur représentant placier) pour le projet Simandou (blocs 3 et 4) en Asie. Ainsi, il était hier à Beijing (Chine) où il a présenté le projet aux entreprises chinoises qui, selon nos sources, se sont fortement mobilisées pour la circonstance. Après Beijing, rapporte nos sources, le ministre se rendra à Séoul puis à Washington pour rencontrer les investisseurs en vue, sûrement de les inciter à financer les infrastructures du Simandou.

La délégation ministérielle est composée de Mouctar Dicko, secretaire général du ministère des Finances,  de Dr Yamoussa, conseiller du président chargé des Mines, de Abdoulaye Magassouba, conseiller à la présidence, de Aboubacar Kagbé Touré, de la Soguipami et de M. Idrissa Thiam, ministre de l’Energie.

A noter que l’Etat guinéen est actionnaire dans Simfer (principal promoteur du projet Simandou ) à hauteur de 7,5 % non-diluables en 2016, ces actions atteindront 15%. Et il peut acquérir au bout de 20 ans, jusqu’à 35%.

Le 14 juin dernier, l’Assemblée nationale a ratifié le cadre d’investissement du projet Simandou (blocs 3 et 4).

A partir de là, le processus de sélection d’un consortium d’infrastructures est engagé. Pendant ce temps, Simfer devra diriger une étude de faisabilité des Infrastructures du Projet. Et Simfer est tenu de  de remettre à l’Etat l’étude de faisabilité de la Mine au même moment que l’étude de faisabilité des infrastructures.

Le début de la construction des infrastructures est fixé dans le calendrier établi dans l’étude de faisabilité des infrastructures.

La date de première production commerciale sera 90 jours après l’achèvement des Infrastructures. Et cette première production est prévue pour le 31 décembre 2018.

Ibrahima S. Traoré

 

 

 

Publicités