Incroyable mais vrai,  Nasser Keita, le conseiller du gouverneur de la banque centrale de la République de Guinée(BCRG) et chargé des questions monétaires assène  une paire de gifle  et ensanglante à Mohamed Lamine Conté, directeur de la supervision bancaire.

Tout part du contrôle à l’aide des thermo flashs  et lavage des mains pour éviter Ebola, c’est la source du problème. Mohamed Lamine Conté a payé les frais de sa non soumission à ces exigences.

Le personnel de la BCRG est  dépassé. Un parmi les travailleurs se confie : « Même le dernier employé qu’il soit de la banque centrale ou d’une autre institution ne doit pas être traité de la sorte à plus forte raison un directeur de la supervision bancaire. Qui soit traité par un conseiller du gouverneur, normalement il doit être renvoyé ou poursuivi. »

De sources concordantes, le conseiller du gouverneur n’est  pas à sa première. « Il se prend pour un petit Dieu. Lorsque l’homme pense qu’il est Dieu, il se détruit lui-même. Pire il a témoigné qu’il a reçu des instructions de la Présidence. C’est extrêmement grave», a regretté un autre.

Une réunion à la dernière minute est   convoquée entre les deux vices gouverneurs, le syndicat et les deux personnes en conflit.

JB.