Conakry, 5 février 2015 – Conformément au récent communiqué du Gouvernement, le Ministre d’Etat chargé des Affaires étrangères, Louncény Fall, a relancé les consultations avec les partenaires internationaux en vue de baliser le chemin vers la tenue d’élections libres, transparentes et démocratiques en République de Guinée.

A ce titre, il a rencontré, lundi 2 février 2015 au siège du Ministère des Affaires étrangères, le Représentant et les Ambassadeurs de l’Union européenne en République Guinée : Allemagne, Espagne, France et Grande-Bretagne. Le Ministre Fall était accompagné du Ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, Alhassane Condé et du Ministre, porte-parole du Gouvernement, Damantang Albert Camara.

Le Ministre d’Etat a réitéré la ferme détermination du Gouvernement guinéen à tenir l’élection présidentielle en 2015, conformément à la Constitution.

Il a réaffirmé la disponibilité entière de la Guinée à collaborer avec l’ensemble des pays amis et les institutions partenaires dans la mobilisation des ressources nécessaires à la bonne conduite du processus électoral.

Il a assuré que la Guinée est disposée à recevoir tous les observateurs internationaux pour garantir la transparence et l’intégrité totales du processus électoral.

Le Ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation a apporté les précisions suivantes :

-Contrairement à certaines interprétations, le recensement général de la population effectué sous l’égide du Ministère du Plan n’a aucun lien avec le fichier électoral. Il s’agit d’un acte administratif destiné à la planification du développement.

-La neutralité des administrateurs territoriaux sera entièrement garantie. Le Ministre entreprendra très prochainement une tournée dans le pays pour rappeler cette exigence.

-Le ministère collaborera étroitement avec tous les organismes désireux de déployer des observateurs électoraux en Guinée en vue de prendre les dispositions appropriées.

-Le Gouvernement espère, en concertation avec la CENI et toutes les forces politiques, parvenir au toilettage du code électoral afin que celui-ci soit soumis à la prochaine session des lois de l’Assemblée nationale.

Le Gouvernement a réitéré son appel à la poursuite du dialogue en vue de conduire le processus électoral de manière inclusive et consensuelle.

– Fin –

Transmis par le Bureau de Presse de la Présidence

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici