C’est après trois jours de conférences, master class et de rencontres entre apprenants et entreprisses, que s’est clos au Palais du peuple de Conakry, la troisième édition du Forum de l’étudiant guinéen, placé sous le thème « réussir son orientation post bac ».

Représentant le président de la république, c’est le ministre d’Etat chargé à la justice, Me Cheik Sako, qui a présidé la cérémonie de clôture, en présence de nombreux membres du gouvernement, d’ambassadeurs, des responsables de l’éducation et des apprenants eux-mêmes.

L’équipe de Ratoma vainqueur du concours d’éloquence, reçoit deux ordinateurs des mains des sponsors.

Cette troisième journée a été l’occasion de la remise de beaucoup de satisfecit et de reconnaissance, aux personnes qui se sont le plus démarquées. Notamment les lauréats du concours de mathématique, qui ont perçu, la somme de 1 million de francs guinéens plus un ordinateur. Les candidats de la commune de Ratoma, ayant raflé la première place ont également été gratifiés chacune des deux, d’un ordinateur. Les ministres en tête de l’initiative ont chacun reçu un satisfecit de la part de l’équipe d’organisation du FEG et par ailleurs le ministre Abdoulaye Yero Baldé a également obtenu du congressman américain d’origine guinéenne, Charles Fall, un satisfecit.

La Guinée a besoin de formation de qualité qui repose sur ses objectifs de développement et qui cadre avec le marché du travail

Le tout s’est soldé par un concert, qui a connu la participation de l’artiste One Time et du groupe Banlieuz’art, pour le bonheur de ce jeune public.

Commis à la tache de tenir le discours, au nom des trois ministères en charge de l’éducation, le ministre de l’Enseignement technique, Lansana Komara s’est exprimé en ces termes : « La Guinée a besoin de formation de qualité qui repose sur ses objectifs de développement et qui cadre avec le marché du travail. Il faut que la jeunesse guinéenne soit bien informée pour répondre aux exigences du marché de l’emploi et contribuer à la mise en œuvre de notre vision pour l’émergence économique et sociale.»

Avant d’approfondir plus loin en exhortant : «tout particulièrement le secteur privé à demeurer un acteur de premier plan et un véritable partenaire pour la formation de notre jeunesse. Nous avons l’ambition de construire un système éducatif de référence dans la sous-région, en Afrique et pourquoi pas dans le monde. Et de garantir ainsi aux générations actuelles comme aux générations futures une insertion socioéconomique durable, créatrice de richesses et de bien-être social. »

Vous aurez quelques réticences ou quelques adversaires, mais ce qui est important encore une fois, pensez à l’avenir des jeunes qui sont là

Le premier du concours mathématiques reçoit un ordinateur et un million de francs guinéens des main du ministre Cheik Sako

Pour son discours de clôture, le ministre Sakho a rappelé : « après donc trois jours d’intenses activités, les portes de la troisième édition  du forum de l’étudiant vont bientôt se fermer. L’organisation avec succès de de la présente édition, traduit fidèlement que les ministres en charge de l’éducation ont bien entendu et surtout les recommandations faites par monsieur le président de la République pour la pérennisation de cette initiative. Je voudrais d’ores et déjà exprimer ma profonde satisfaction et surtout féliciter les ministres Abdoulaye Yero Baldé, Lansana Komara et celui qui est absent parce qu’il est en mission à Pita, Mory Sangaré pour la réussite sans surprise de cette troisième édition du forum de l’étudiant guinéen. Vous aurez quelques réticences ou quelques adversaires, mais ce qui est important encore une fois, pensez à l’avenir des jeunes qui sont là, puisque c’est eux, l’avenir de la Guinée.»

Enfin, aux «étudiants et élèves de Guinée, les découvertes que vous avez faites, les nouvelles connaissances que vous avez apprises et le monde que vous avez connu durant ces trois jours, ne peuvent vous être utiles qu’en tirant de bonnes leçons vous permettant d’améliorer votre niveau de formation. La formation dont il s’agit ne tombe pas d’un arbre, mais elle s’acquiert avec sa personnalité, sa conscience et sa volonté. Une fois qu’on acquiert cette formation, une fois que s’est intégré, ça vous replonge dans la vie active, c’est ce que nous attendons de vous ».

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici