Le premier vice-gouverneur de la Banque centrale de la République de Guinée (BCRG), Nianga Komata Goumou, a présidé la cérémonie d’ouverture du Groupe de travail sur la finance inclusive, ce jeudi 22 août 2019, dans ce réceptif hôtelier de la place. Pendant cette journée, les cadres de la banque centrale, des techniciens issus du secteur informel et les partenaires techniques et financiers (PNUD, Union européenne…) vont examiner les services financiers du pays et faire des recommandations à cet effet.

Dans son discours d’ouverture, Nianga Komata Goumou a estimé que l’inclusion financière en Guinée a connu ces dernières années des progrès considérables. Selon lui, « Global Findex, dans sa publication de 2018, révèle que pour une population de plus de 15 ans d’environ 7,1 millions d’habitants, le pourcentage de détenteurs de compte est passé de 7% en 2014 à 23,5 % en 2017 ; soit une croissance de plus de 200%. Cet élan reste cependant modeste ; en comparaison, le pourcentage de détenteurs de compte en Afrique subsaharienne est de 42,6 % ; il reste une marge de progression importante à accomplir », a-t-il expliqué.

L’étude diagnostic sur l’inclusion financière conduite en 2018 par la Banque mondiale dans le cadre du programme First initiative, met en évidence de fortes disparités de genres, de niveaux d’instruction et de situations géographiques. Les populations rurales ont un accès limité aux services financiers formels, quel que soit le type de compte, avec un taux de détention globalement de 18%, contre 23,5% pour l’ensemble de la population adulte.

C’est pourquoi l’United Nations Capital Développement Fund (UNCDF), dans le cadre de son mandat de développement de l’inclusion financière dans les pays les moins avancés, intervient en Guinée, en mettant l’accent sur l’inclusion sociale et économique des jeunes, à travers développement de produits adaptés et innovants ainsi que l’éducation financière dans le cadre du programme Integra.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

Laisser un commentaire