Lors de l’assemblée hebdomadaire ordinaire de son parti, Fodé Oussou Fofana, un des vice-présidents du principal parti d’opposition, UFDG, avait dans son viseur des membres du gouvernement : Albert Damatang Camara, ministre porte-parole du gouvernement, Moustapha Naïté, ministre de la Jeunesse et François Lonsény Fall, ministre des Affaires Etrangères.

Tous ceux-ci aux yeux de Fodé Oussou tentent de faire de petits arrangements avec la vérité au sujet des accords de juillet 2013. Selon lui, le gouvernement panique. Et dans cette panique, il tente de se justifier en utilisant d’abord Albert Damantag Camara. Mais « Damatang est un Monsieur respectable qui ne sait pas mentir beaucoup. Dès qu’on lui a dit de mentir, il est allé à côté »,  a fait savoir le député de l’UFDG.

«Ils ont ensuite envoyé Naïté, affirme Fodé Oussou, mais lui, a un problème fondamental avec le cinquantenaire». Fodé Oussou sans clairement définir le lien entre le « cinquantenaire » dont Naïté est l’un des organisateurs et les accords de juillet 2013, s’est ensuite attaqué à Lonseny Fall qui a récemment déclaré qu’il n’a pas été associé à l’accord dit additif de juillet 2013.  « Quand Fall jure, moi je ne crois pas. Parce que je ne sais pas s’il jure sur le Coran ou sur la Bible », s’est interrogé Fodé Oussou. Qui n’hésite pas à faire des incursions dans la vie privée -Fall musulman ou chrétien ? relève de sa foi, donc de sa vie privée- de ses vis-à-vis pour haranguer une foule qui lui est largement acquise.

Aziz Sylla

Publicités

Laisser un commentaire