La guinée est, on ne cessera jamais de le dire l’arène de toutes les velléités même les plus médiévistes au monde.

Comme disait Lazare Wogue :* Ne jamais prendre l’illusion de ton orgueil pour une vérité.

Ces frontistes du soi-disant FNDC désormais rangés en fantassins, veulent nous imposer une nouvelle forme de dictature en demandant dans un discours néandertalien et dans une frénésie extrémiste, la démission du Gouvernement dans soixante jours !

Ne dit-on pas que la poule qui chante le plus haut n’est pas celle qui pond le mieux.

La démocratie est une véritable plu value à l’émergence d’une Guinée harmonieuse, elle(la démocratie) doit  être tenue avec une considération fondamentale pour une meilleure intégration dans nos mœurs et coutumes.

C’est pour cette raison que la parole doit être accordée à tous les citoyens pour que chacun puisse exprimer sa part de vérité.

Malheureusement, nous assistons aujourd’hui et comme d’ailleurs souvent, à la naissance de ce FNDC espièglement camouflé dans l’orbite d’un camouflage  pseudo politicien, qui se donne pour ambition, le rayonnement d’une sorte de super structure qui veut nous imposer ses orgueilleuses prétentions, à la place d’un DIALOGUE socio-politique inter-Guinéens !

Ce FNDC se croit tout permis et va même dans sa frénésie jusqu’à donner un ultimatum au Gouvernement en vue d’une démission !

Quel archaïsmes comportemental ! Quelle vision médiéviste!

Comme si l’avènement de la démocratie n’a rien apporté à leur conscience.

Il faut faut qu’on évolue en Guinée pour donner une meilleure chance à un écosystème  de dialogue sans violence ni admonestation.

En démocratie, se prendre pour des guerriers irrationnels et sans raison garder est une absurdité absolue.

Si ce front n’est pas un déguisement pseudo politicien, il doit savoir et accepter qu’ en démocratie la justice est pour chacun et pour tous.

Il est donc indispensable que la liberté d’expression de tout citoyen Guinéen soit une nécessité sacrée.

La justice de l’intelligence étant la sagesse comme disait Platon.

Il appartient à tout citoyen de s’exprimer sur le oui ou le non d’une nouvelle constitution en Guinée.

Le départ du Ministre  Sakho a été repris en fanfare comme on pouvait s’y attendre.

On a l’habitude de ce genre d’épiphénomène à tout noyer dans une salade de mensonge.

Il faut d’ailleurs préciser que cette démission reste dans un cadre personnel et non liée ni à une nouvelle constitution virtuellement par des fantômes  à laquelle il ne prétend pas avoir été consulté, ni à une opposition au projet de nouvelle constitution.

Le sage n’est pas celui qui sait beaucoup de choses, mais celui qui voit leur juste mesure(Platon).

En somme, le FNDC doit dorénavant savoir que nous ne sommes pas opposés à la liberté d’expression, mais nous n’accepterons pas qu’il( le front) se prenne pour des mécènes pour nous imposer leur velléité iconoclaste.

Nous sommes pour une nouvelle constitution à soumettre à l’appréciation du peuple pour un meilleur équilibre social.

Vive la démocratie

Vive la paix

Cellule de communication du RPG ARC EN CIEL

PARIS

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici