Face aux militants de son parti le week-end dernier, le vice-président de l’Union des Forces Républicaines (UFR), l’honorable Bakary Goyo Zoumanigui, est revenu sur les raisons du désordre qui s’est fait lors de la clôture de la dernière session budgétaire au parlement.

Par la même occasion, le vice-président du parti de Sidya Touré a promis que les députés de l’opposition se battront par tous les moyens légaux afin qu’ils rentrent dans leurs droits.

À l’entame de ses propos l’honorable Goyo Zoumanigui a pointé un doigt accusateur sur le président de l’Assemblée nationale, qui selon lui, a créé cette situation en refusant de payer les indemnités des députés de l’opposition, « parce que ceux-là avaient quitté l’hémicycle pour participer aux manifestations du FNDC ».

Lire aussi: Désordre à l’Assemblée : Les députés de l’opposition réclament leurs primes

Avant de préciser : ‘‘il est bon de savoir que les indemnités dont il s’agit, c’est les indemnités pour le logement, les véhicules que nous avons achetés, c’est avec ces indemnités, il y a aussi les frais de carburant… contrairement à ce qu’ils veulent faire croire au peuple. Que les députés de l’opposition n’ont pas siégé et ils demandent à être payés, ce n’est pas cela.’’

Par ailleurs, le député de l’UFR a déclaré : ‘‘nous allons nous battre pour rentrer dans nos droits, nous avons choisi la légalité et nous ne baisserons pas les bras tant que nous ne sommes pas rentrés dans nos droits. Nous sommes députés jusqu’au 5 avril 2020, donc ceux qui se présenteront, ce qui n’est pas en tout cas le cas pour l’UFR, les autres partis, s’il y a des candidats qui se présentent, eux ils continueront.’’

Lire aussi: Cellou Baldé explique les causes de la pagaille de ce matin : ‘‘Ils ont bloqué les primes de carburant et de logement des députés’’

Mohamed Soumah pour Guinee7.com