Comme annoncé dans une de nos dépêches, ce 24 décembre, les députés de l’UFDG et de l’UFR réclament leurs primes bloquées par le président de l’Assemblée nationale, suite à leur retrait des travaux de l’institution, il y a quelques mois. Après la suspension de la plénière par l’honorable Claude Kory Kondiano, le député uninominal de Labé, Mamadou Cellou Baldé a expliqué leur attitude : “Ce qui se passe, c’est inédit. Qu’est-ce qui se passe ? C’est le président de l’Assemblée nationale et quelques membres du groupe parlementaire RPG Arc-en-ciel et le questeur qui décident de bloquer les primes de carburant et de logement des députés qui n’a rien à avoir avec les primes de session. Ce pourquoi nous manifestons c’est pour que la loi soit respectée.  Mais nous les faisons comprendre que la République ne les appartient pas (…).  Ils ne peuvent pas violer le règlement de l’Assemblée nationale, un député n’est spolié de ses avantages, visiter le règlement intérieur, un député n’est spolié de ses avantages quand il s’absente à des sessions consécutives de l’Assemblée nationale pendant une année. La session de loi et la session budgétaire.’’

Il poursuit en ses termes : “Nous allons faire comprendre à Kory Kondiano qu’il ne peut pas continuer à voler l’argent de l’Assemblée nationale. Tous les autres postes de dépenses il est en train de voler. Les primes de mission des députés, il est en train de voler, les mission à l’intérieur et l’extérieur, il est en train de voler, la caisse de souveraineté que lui seul gère est opaque. Aujourd’hui encore, il se permet de prendre l’argent des députés. Ce que les gens payent de location pour leurs maisons, ce que les gens utilisent pour le carburant de leurs véhicules. C’est de ça qui est question. Il viole carrément la loi.”

Présentement, seuls les députés de l’UFDG et de l’UFR sont dans la salle du parlement. L’honorable Amadou Damaro Camara a appelé les députés de la mouvance à se trouver au bureau de leurs groupes parlementaires.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199