Laly et Samba

Décidément les choses semblent très tendues entre Samba Camara, natif de Tougué, qui dirige à la fois la Maison des jeunes de Labé et le Cecoje, et certains jeunes leaders de Labé qui sollicitent son remplacement.

Pour rappel, les problèmes ont commencé depuis l’annonce de la création d’un mouvement de jeunes et femmes de Tougué pour soutenir les actions du Prof. Alpha Condé dont le nom est DIOKKEN ALPHA (SUIVONS ALPHA en poular) et dont le sieur Samba Camara est membre en tant que ressortissant de la  préfecture de Tougué.

Dès lors, certains jeunes de Labé ont commencé à tenir régulièrement des réunions pour exiger le départ de Samba de la tête de la Maison régionale des jeunes, la dernière date d’hier jeudi 4 septembre 2014, au lycée Hoggo Mbouro de Labé.

Selon les informations recueillies sur le terrain, le motif de la rencontre qui s’est tenue aux environs de 14 heures était d’engager des démarches auprès de l’inspecteur régional de la jeunesse et du directeur préfectoral du même département pour exiger le remplacement de sieur Samba Camara par un autre jeune sans appartenance politique ou qui fera preuve de neutralité dans la gestion de ladite Maison des jeunes.

Au même moment, le responsable des jeunes de l’UFDG, Amadou Laly Diallo, que Samba Camara accuse d’être derrière la cabale pour le déstabiliser ou lui barrer la route à Labé, était l’invité de l’émission ‘’Hallen Fopp’’ sur ESPACE FOUTAH. Laly Diallo a rejeté en bloc les accusations de Samba Camara.

Aussitôt joint au téléphone au cours de la même émission, alors qu’il était sur la route nationale Labé-Conakry, Samba qui se dit être menacé, lui et tout son mouvement, a ouvertement réitéré ses accusations à l’encontre de Laly et certains membres de l’UFDG : « Ecoutez, j’étais à Conakry pour régler certaines affaires personnelles, mais comme Laly et certains membres de l’UFDG envisagent de me détruire, alors je rentre à Labé. Ils n’ont qu’à nous mettre en bouillie, moi et les membres du mouvement, et nous boire », a-t-il déclaré.

Quand les animateurs de l’émission ont demandé aux deux invités protagonistes (Laly et Samba) de se saluer, la tension est encore montée d’un cran. Samba Camara attaque : « Aujourd’hui, ils font des réunions en faisant croire que ce n’est pas l’UFDG qui est derrière, mais j’ai toutes les informations. La première rencontre s’est tenue au siège de l’UFDG, ensuite au domicile du député uninominal de l’UFDG. »

Des accusations également rejetées par Amadou Laly Diallo. Actuellement, la situation reste tendue entre les deux camps.

Aux dernières nouvelles, les associations qui ont participé à la rencontre de Hoggo Mbouro ont signé une pétition pour réclamer le départ de Samba, qu’elles comptent déposer très prochainement à l’Inspection régionale de la jeunesse de Labé.

                                                                                 AOB depuis Labé

Publicités

Laisser un commentaire