La canicule très élevée en ce mois de mai inquiète plus d’un dans la cité de Karamoko Alpha Mo Labé. En ce mois de ramadan, les fideles musulmans éprouvent d’énormes difficultés liées à une chaleur énorme que la ville n’avait jamais connue. C’est pourquoi, après la prière de 20 heures,  dimanche 13 mai dernier, à la grande mosquée de Labé, le grand imam, Elhadj Badrou Bah, a demandé aux fidèles d’implorer la grâce divine pour l’arrivée de la pluie, afin d’atténuer la chaleur devenue insupportable.

« Au Foutah, il y a dix ans, dès la deuxième quinzaine du mois d’avril, la pluie commençait déjà à tomber, mais ces dernières années ont connu des perturbations. Mais cette année aussi, c’est pire que les deux dernières années », a souligné l’inspecteur régional des affaires religieuses.

Comme le grand imam, plusieurs autres citoyens ont aussi exprimé leur inquiétude. Pour eux, le comportement des hommes envers la nature explique cette situation. En plus, un cadre du service régional de l’hydrologie, qui a requis l’anonymat, nous a confié que c’est l’implantation incontrôlée des forages ayant atteint la nappe phréatique, qui serait l’une des causes. « Ces trois dernières années, la ville de Labé a connu une forte implantation de forages. Normalement, c’est le service de l’hydrologie qui doit donner l’autorisation d’implantation des forages, mais malheureusement, ça ne se passe pas comme ça. Aujourd’hui, force est de constater que pour implanter un forage, on creuse jusqu’à 160 mètres de profondeur ; ce qui est  extrêmement grave pour l’environnement. Présentement, on ne peut dénombrer le nombre de forages à Labé ».  Tirant la sonnette d’alarme, il avertit que « si les autorités ne prennent pas de dispositions pour freiner l’implantation incontrôlée des forages, les prochaines années risquent d’être très dures pour les populations ».

Mohamed Samoura pour Guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici