Certains enseignants contractuels ont pris d’assaut plusieurs écoles de Kindia ce lundi 29 avril 2019 pour exprimer leur mécontentement. La détection de certains diplômes fictifs dans leur collège serait la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Deux élèves ont été blessés et un enseignant contractuel copieusement tabassé par les élèves en colère.

Quelques jours après l’affichage de la liste des enseignants contractuels n’ayant pas de diplômes légaux, la colère monte dans la cité des agrumes. Les cours ont été interrompus dans la quasi-totalité des établissements scolaires par les manifestants avec des jets de pierres. Abdoulaye Sylla élève en terminale sciences sociales revient sur les faits : « on suivait le cours d’économie, c’est ainsi que nous avons vu ceux de la 11eme sortir des classes, ils ont jeté des cailloux et nous sommes aussi sortis des salles de classes, ensuite nous avons mis main sur un criminel qui jetait les cailloux sur les tôles et on l’a protégé pour ne pas que les gens le tuent mais nous voulons qu’il soit jugé … »

Les cours perturbés, les salles de classes saccagées, certains élèves dispersés, c’était entre autres, l’image de bons nombres d’écoles en ce début de semaine dans la commune urbaine de Kindia. Il a fallu l’intervention de la sécurité pour que la paix y revienne. « C’est notre censeur qui a appelé la sécurité pour que le calme revienne. Ce comportement des enseignants est anormal », poursuit-il Abdoulaye.

A noter que les élèves blessés ont été admis à l’hôpital régional de Kindia pour des soins. Aux dernières nouvelles, certains enseignants fauteurs de troubles ont été interpelés par la sécurité.

A noter que l’enseignant tabassé par les élèves, conduit à la gendarmerie, était dans l’équipe de contractuels qui faisaient sortir les élèves des salles de classes.

Joseph Bangoura pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici