Les discussions au sein du cadre de concertation pour mettre fin à la crise qui paralyse le système judiciaire se sont poursuivies ce mardi au siège du ministère de la justice à Conakry.

Ouvrant les discussions, le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Mory Doumbouya, a déclaré que cette crise, relève d’une « divergence d’idées ».

Il a ainsi invité chacune des parties, à s’exprimer sur tous les points pour trouver des schémas susceptibles d’être acceptés  afin que « par la concertation, nous arrivons à des solutions durables ».

Au sortir des discussions présidées par le secrétaire général du  département, Me Daouda Sory Camara, président de l’association des huissiers, a expliqué que les discussions n’ont pas avancé et qu’une rencontre est prévue mercredi prochain.  « Nous ne sommes pas partis loin. Les lignes n’ont pas bougé. Je crois que la discussion est pour l’heure au point mort. Nous sommes en désaccord sur les différents points, tel que le premier point concernant la suppression de la réquisition. La seule question n’a pas été tranchée aujourd’hui », a-t-il indiqué.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.