Mohamed Chérif Sow, président par intérim du Tribunal de Première Instance de Kaloum a confirmé ce mardi la validité de l’Ordonnance No72, datée du 10 mars dernier, portant « constatation de l’incompatibilité » de l’Honorable Député Mamadou Sylla aux fonctions de Député de l’Assemblée Nationale, de Chef de parti (UDG) et de Président du CNP-Guinée. Cette Ordonnance  reste donc  en vigueur pour le moment, selon le juge. Ce qui du coup compromet la tenue du congrès convoqué par Mamadou Sylla pour le 23 avril. Car le président du TPI de Kaloum aurait mis en garde contre tout acte contraire à l’application de cette Ordonnance, à en croire des sources judiciaires. En attendant le  verdict relatif  au référé de l’Honorable Député Mamadou Sylla, qui sera connu le 19 avril prochain. Au sortir de l’audience de ce mardi, le président par intérim du CNP-Guinée, Sékou Cissé s’est fendu d’un communiqué que nous invitons à lire.

Communiqué No5 du CNP-Guinée

Conakry le 12 avril 2016

Suite à l’audience du 12 avril 2016 ayant pour objet l’Ordonnance No233, demandant mon assignation en référé par Honorable Député Mamadou Sylla, nous avons eu une confrontation en justice ce matin de 10h à 11 h.

Étaient présents :

Monsieur Mohamed Chérif Sow, président par intérim du Tribunal de Première Instance de Kaloum

Pour la partie adverse : Me. Koundiano, Conseil d’Honorable Député Mamadou Sylla

Pour ma défense : Mon Conseil, Me. Abass Bangoura et moi-même

Il ressort de ce débat que l’Ordonnance No72, portant constatation de l’incompatibilité d’Honorable Député Mamadou Sylla aux fonctions de Député de l’Assemblée Nationale, Chef de parti (UDG) et Président du CNP-Guinée, reste de vigueur pour le moment. La décision relative au référé par Honorable Député Mamadou Sylla sera connue le 19 Avril 2016.

En attendant cette décision, je reste assujetti à ma fonction de Président par Intérim du CNP-Guinée et ferai de mon mieux pour nous amener à un congrès apaisé.

Chers membres, j’entends par Congrès apaisé :

  • Le respect strict de nos Statuts
  • Le respect strict de la mise en place des Organes prévus pour l’Organisation du Congrès
  • La neutralité des dirigeants vis-à-vis du choix des candidats
  • Le respect de la définition des Fédérations telle que déterminée par la pré-évaluation menée par l’Inspection du Travail

Dans ce contexte, je demande à toutes et à tous de demeurer républicains et donc de respecter strictement la Loi.

En effet, l’objectif principal est de soutenir l’Organisation d’un Congrès de manière consensuelle pour aboutir à l’acceptation de résultats transparents par tous et en aucun cas qu’un candidat nous soit imposé par une minorité de personnes. En tout état de cause il n’y aura pas d’Organisation du Congrès tant qu’un consensus n’aura pas été trouvé de commun accord entre toutes et tous, et la date communiquée à chacun.

Sékou Cissé

Président par Intérim du CNP-Guinée     

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici