A droite, Djiba Diakité , Président du Comité stratégique du Simandou

La prĂ©sidence de la Transition a annoncĂ© le 22 dĂ©cembre dernier, avec grand bruit, Ă  propos du projet Simandou que l’ accord-cadre a franchi une nouvelle phase et s’est renforcĂ© avec l’arrivĂ©e d’un nouveau partenaire, le gĂ©ant chinois Baowu Steel.

La signature le mĂȘme jour d’un accord commercial permettrait aux « partenaires d’enclencher le processus de financement du projet estimĂ© Ă  environ 15 milliards de dollars » (Sic).

De vĂ©ritables effets d’annonces qui, malheureusement, ont du mal Ă  tenir face Ă  la rĂ©alitĂ© des faits.

D’abord l’arrivĂ©e de Baowu Steel dans le projet n’est, selon nos informations, pas une nouveautĂ©. Elle aurait plutĂŽt Ă©tĂ© retardĂ©e par le putsch du 5 septembre 2021.

Par ailleurs, le financement ne posait pas un si grand problĂšme Ă  WCS et ses partenaires qui avaient commencĂ© rendre opĂ©rationnel le projet avant d’ĂȘtre stoppĂ© net par le ministre Moussa Magassouba en juillet dernier. Causant ainsi un chĂŽmage technique d’environ 15 000 employĂ©s dont 11700 GuinĂ©ens. Mais aussi faire dĂ©placer les travaux du chantier pour les bureaux.

La vĂ©ritĂ© que le gouvernement de la Transition ne dit pas, la voici : les travaux ont Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©s sans une raison valable. Et du coup, les parties prenantes n’osent plus faire de grands pas sans s’entourer de garanties suffisantes. Chat Ă©chaudĂ© craint l’eau froide, a-t-on coutume de dire.

Il faut rappeler que les travaux avaient pris une vitesse de croisiĂšre avec WCS quand, encore une fois, pour des arguments bancals ils ont Ă©tĂ© stoppĂ©s. Les spĂ©cialistes savent que ce qui Ă©tait impĂ©ratif Ă  l’époque, c’était de recruter un ingĂ©nieur conseil pour vĂ©rifier la qualitĂ© des travaux et pousser au respect des dĂ©lais.

La GuinĂ©e a ratĂ© la bonne occasion de mettre le fer de Simandou sur le marchĂ© Ă  l’horizon 2025.

Pendant que le projet guinĂ©en est bloquĂ©, celui de l’Australie est dĂ©veloppĂ© par Rio Tinto Ă  la vitesse grand v.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com