Dans le cadre du nouveau modèle de pilotage axé sur les résultats, le ministre du Budget, Moussa Cissé et plusieurs directions relevant de son département ont procédé ce lundi 28 février à la signature des contrats de performances et d’objectifs.

A tour de rôle, les responsables des directions suivantes se sont prêtés à l’exercice : « la direction générale des douanes, la direction générale des impôts, la direction générale du budget, la direction nationale de la comptabilité matière et matérielle, le guichet unique du commerce extérieur de Guinée (GUCEG) et la direction nationale des systèmes informatiques. »

Par ce procédé, le département s’assure d’augmenter la performance de ses services dans le cadre de la mobilisation et la sécurisation des recettes.

Lors de la signature, la cheffe de cabinet dudit département, M’mahawa Touré, a décliné les objectifs à atteindre par les différentes directions : « la direction générale des douanes doit atteindre les objectifs stratégiques : poursuivre le renforcement de sa mission fiscale ; assurer la protection de l’économie nationale et la facilitation des échanges et le renforcement des capacités et de la qualité des ressources humaines. Tandis que la direction générale des impôts, doit atteindre les objectifs : poursuivre l’élargissement de l’assiette fiscale ; l’accroissement du nombre de contribuable et que chaque contribuable ait un numéro d’identifiant fiscal et une adresse de géolocalisation ; renforcer les capacités et la qualité des ressources humaines et poursuivre la digitalisation de l’administration fiscale ».

Prenant la parole, le ministre du Budget, Moussa Cissé a expliqué le bienfondé de cet exercice. « Nous n’avons pas droit à l’erreur dans un contexte de pandémie et de crise mondiale, nos ressources premières sur lesquelles nous pouvons compter sont mobilisées par le ministère du Budget à travers la direction générale des impôts, la direction générale des douanes. Pour ce qui est de la direction générale du budget, elle est invitée à veiller à la régularité des procédures, notamment, l’application stricte de la loi organique relative aux lois des finances et ses textes d’applications. La comptabilité matière, comme vous le savez, ils sont dans la protection des biens de l’Etat. Cette direction de s’engager avec le ministre du budget pour davantage veiller à ce que les biens de l’Etat soient protégés. Ceci est d’autant plus important que ces biens-là doivent être immatriculés, suivi et font l’objet lorsqu’ils doivent être cédés de procédures particulières. Les systèmes informatiques, procèdent à l’interconnexion entre les différentes directions du ministère, mais au-delà de veiller à la qualité des dépenses au niveau de la chaine. »

« En termes chiffrés, la loi de finance exercice 2022 nous assigne un peu plus de 26 mille milliards. Sur les 26 mille milliards, il y a 11 mille milliards affectés à la direction nationale des impôts ; 12 mille milliards 13 mille milliards, si on arrondi à la direction nationale des douanes. Ce sont des objectifs d’assignation qui me semblent cohérents. Parce que ça fait l’objet d’échanges et de discussions entre ces directions et le cabinet du ministre de Budget. Aujourd’hui, ils se sont engagés à matérialiser dans un contrat de performance, l’atteinte de ces objectifs qui leur ont été assignés. Ce qu’il faut retenir, lorsqu’on fixe des objectifs aux directions et services ; il faudrait aussi encourager les services. Pour notre part, le cabinet du ministre, nous nous engageons à mettre à votre disposition, des moyens matériels, humains et financiers pour les atteindre », a-t-il par ailleurs fait savoir.

Il leur a demandé en retour, « au nom de la République, de l’intérêt général que prône le Colonel Mamadi Doumbouyah de vous mettre au service de la nation, pour que vous dépassiez les objectifs qui vous ont été fixés. Cela voudra dire quoi ? que les dépassements sur les objectifs feront l’objet d’attribution de primes, pour encourager les régies à faire des efforts ; ça permet de lutter contre la corruption, la fraude. Parce que ces primes vous les avez méritées et elles seront versées conformément à la règlementation en vigueur. Aujourd’hui, le pays entier compte sur vous les responsables de régies. »

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com