Le comité d’organisation du Salon des entrepreneurs de Guinée (SADEN) a procédé, vendredi, dans un complexe hôtelier de Conakry, à la remise de chèques de 15 millions aux lauréats du prix Saden de l’entreprise de l’année 2021.

Cette somme représente la deuxième tranche du prix qu’ils ont raflé à l’occasion de la 3ème édition dudit Salon qui s’est déroulé au mois de juin dernier. Les entrepreneurs après avoir déposé les rapports des activités menées avec la première tranche, ont reçu cette deuxième tranche.

Il s’agit d’Ibrahima Camara de la coopérative des jeunes pour le développement agricole (COJDAGUI) dans la catégorie Agrobusiness ; d’Aliou Doukouré du projet Guinée Arts Afrique, et d’Idrissa Traoré pour le projet Final vision éducative (FIVE) .

Aliou Doukouré du projet Guinée Arts Afrique de la catégorie Entrepreneuriat social s’est dit heureux que le SADEN ait tenu parole. « Je suis très content de recevoir cette deuxième tranche et cela prouve que le SADEN a respecté son engagement. Ils nous ont déjà donné la première tranche et ce montant m’a servi à aménager ma boutique, acheter quelques machines.  Et aujourd’hui, ils nous ont appelés pour la deuxième tranche parce que j’ai déjà envoyé le rapport. En recevant cette deuxième tranche, je voulais d’ici 2023 agrandir mon entreprise, avoir d’autres subventions pour acheter d’autres machines de haute gamme pour bien travailler et augmenter ma production », a-t-il projeté.

Cette tranche tombe à point nommé d’après Ibrahima Camara de la Coopérative des jeunes pour le développement agricole (COJDAGUI) dans la catégorie Agrobusiness. « Cette tranche est venue au bon moment car nous sommes en période de production, donc nous sommes dans le besoin, surtout en matière de fonds de roulement. À travers ce fonds, nous allons non seulement payer le personnel, il nous permettra aussi à faire des transactions ; notamment, les opérations culturales et aussi l’achat des intrants  agricoles », a-t-il expliqué.

Pour Salématou Sako vice-présidente du SADEN, cet acte consiste « vraiment à respecter nos engagements envers ces entreprises. Ce qui est très important pour nous ».

Par ailleurs elle a expliqué les raisons pour lesquelles certains lauréats n’ont pas encore reçu la deuxième tranche : « ce qu’il faut comprendre, cette première tranche a déjà été donnée. Pour ceux qui n’ont pas reçu, c’est qu’il y a des procédures à respecter. Lorsqu’on utilise l’argent public, il faut que l’on puisse rendre compte et faire des rapports. Sur 12 lauréats il y a 4 ou 6 qui n’ont pas encore reçu leur deuxième tranche justement parce que nous attendons que certains soient mis à jour et soumis. Ces autres chèques qui ont été donnés aujourd’hui sont pour le Salon des entrepreneurs de l’édition 2021 qui a eu lieu… »

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com