Le cadre de dialogue dit inclusif s’est ouvert à Conakry, jeudi 24 novembre 2022 pour 3 semaines (24 novembre au 15 décembre). Cette cérémonie a connu la présence des coalitions politiques, des diplomates, des représentants des forces vives de la nation et l’absence très remarquée des principaux partis politiques (le RPG AEC d’Alpha Condé, l’UFDG de Cellou Dalein Diallo et l’UFR de Sidya Touré).

Il s’est ouvert sous la présidence du premier ministre Dr Bernard Gomou et du médiateur de la CEDEAO pour la Guinée, Thomas Boni Yayi.

Prenant la parole, Dr Makalé Traoré porte-parole des facilitatrices, a assuré que le travail ne s’arrête pas là. « Nous vous disons ici solennellement que nous allons continuer à nous mobiliser pour que ceux qui sont encore réticents, méfiants soient ici car leur place est bien là », a-t-elle rassuré.

Nous souhaitons que les présents travaux soient strictement tournés vers l’intérêt exclusif de la Guinée

Avant de préciser : « les présents travaux qui sont lancés aujourd’hui vont se dérouler jusqu’au 15 décembre 2022. Ils vont commencer par des travaux de groupes thématiques, se poursuivre en plénière, puis suivra la validation en plénière pour une mise en œuvre dans le cadre d’un suivi évaluation dont les contours seront décidés ensemble. Nous souhaitons que les présents travaux soient strictement tournés vers l’intérêt exclusif de la Guinée, notre patrie, pour en faire une véritable nation. »

je suis venu vous donner mon cœur

Quant à Thomas Bony Yayi, médiateur de la CEDEAO, il a appelé les Guinéens à un dialogue sincère. « Je ne suis pas venu faire un discours, je suis venu vous donner mon cœur, parce que comme vous savez bien la Guinée est une cité sainte qui croit beaucoup en Dieu. Le dialogue ne consiste pas seulement à se parler pour se parler. Il ne se réduit pas à un échange de langage. Chers amis, dialoguer c’est partager avec tous les moyens de s’entendre et s’attacher à la volonté de vivre ensemble dans la paix, partager la vision de la gouvernance, des affaires de notre cité commune. Je voudrais parler en médiateur ici avec vous tous avec un accent particulier en direction de ceux qui ne sont pas encore là. À ceux qui ne sont pas encore avec nous aujourd’hui, c’est un appel que je voudrais faire. Je sais qu’ils entendront mon cri de cœur, c’est une occasion d’échanger », a-t-il estimé.

il s’est adressé à Dr Makalé, en ces termes: « Madame la présidente, je crois que ce n’est pas tombé dans l’oreille de sourds. Vous avez promis de ramener autour de la table les groupes qui ne sont pas encore arrivés. Et moi aussi je vous le jure au nom du Dieu tout puissant qu’aujourd’hui ce n’est que le début. Avant qu’on ne mette le toit de la maison Guinée et bien tout le monde prendra part à ce dialogue. Nous allons réussir le pari. »

La porte de ce cadre de dialogue leur sera toujours ouverte. Ils peuvent le rejoindre à tout moment

Pour sa part, le premier ministre, Dr Bernard Goumou a rappelé les enjeux de ce dialogue. « Vous aurez durant trois semaines, du 24 au 15 septembre 2022, à adopter les thèmes de référence du cadre de dialogue inclusif inter-guinéen et à travailler sur les treize thématiques retenues, il s’agit ici des 10 points du chronogramme de la transition validés par la CEDEAO et de trois points additionnels issus de la synthèse des rencontres avec les coalitions politiques et les faîtières des organisations de la société civile. Rappelons nous constamment que ce chantier national que nous débutons nous en sommes les maîtres d’œuvre et la nation guinéenne, le maître d’ouvrage. L’édifice qui sortira de ce chantier sera la société que nous voulons mettre en place pour notre génération et surtout pour les générations à venir ».

Il a aussi laissé la porte ouverte aux absents. « Je voudrais encore vous réaffirmer la ferme volonté du CNRD, du président de la Transition et du gouvernement de poursuivre la politique de la main tendue pour nos frères qui hésitent encore à rejoindre le cadre du dialogue inclusif. La porte de ce cadre de dialogue leur sera toujours ouverte. Ils peuvent le rejoindre à tout moment », a-t-il lancé.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.