Dans le but de mesurer l’impact éventuel de la pandémie du coronavirus sur le secteur, le ministère des mines et de la géologie a procédé à une mise à jour des prévisions de production et d’exportation de bauxite et d’or industriel, au titre de l’année 2020.

Ainsi, sur la base des informations disponibles, avec la collaboration des sociétés minières en production, les résultats de cette évaluation indiquent qu’à date, le secteur minier guinéen subirait un impact limité de la maladie à coronavirus (Covid-19).

Toutefois, ces résultats basés sur des prévisions produites autour du 15 avril 2020, doivent être pris avec précaution, dans un environnement global incertain.

Le département continue tout de même à suivre de près l’évolution de la situation, qui sera fonction de l’ampleur et de la persistance de la pandémie en Guinée et dans le monde (en particulier dans les pays de destination de la production minière, ceux de fabrication des produits finis, ainsi que les pays d’origine des financements).

En tout état de cause, les productions réalisées au premier trimestre 2020 montrent une tendance relativement rassurante, pour le moment, par rapport aux prévisions initiales.

En effet, les productions de bauxite et d’or industriel du premier trimestre se sont respectivement chiffrées à 21 millions de tonnes et 97 mille onces.

La production et l’exportation de la bauxite et de l’or industriel semblent pouvoir se maintenir au niveau de 2019. Une réévaluation des prévisions annuelles sera effectuée au terme de chaque trimestre.

Dans les mois à venir, conformément aux directives du premier ministre, chef du Gouvernement, et aux orientations du chef de l’Etat, le ministère des mines et de la géologie poursuivra la mise en œuvre des mesures de mitigation.

Même si, à date, l’impact de l’épidémie semble être limité sur le secteur, il est important d’observer de la prudence, parce que l’ampleur de l’impact sur les activités minières en Guinée dépendra essentiellement de celle de l’épidémie, ainsi que de sa durée dans les pays partenaires commerciaux et financiers du secteur minier guinéen.

Dans ce cadre et dans le souci de cerner toutes les retombées des activités minières, le Ministère a aussi initié une étude pour évaluer les retombées socioéconomiques globales directes, indirectes et induites du secteur dans le pays, ainsi que l’impact d’un choc, tel que la pandémie du Covid-19 sur le secteur.

Cellule de communication du Ministère des Mines et de la Géologie

Publicités