Les membres de l’ONG, Éducation des femmes et enfants pour leur émancipation (EDU-FEEM), face à la presse ce mardi à Conakry, ont lancé officiellement le projet ADR (Ami des routes).

Ce projet vise à faire une campagne de sensibilisation à l’endroit des enfants et d’autres usagers de la route, afin d’amoindrir les accidents infantiles.

D’après Saran Diaby, « ADR (Ami des routes) est un projet de sensibilisation et d’information des enfants sur les codes basiques de la sécurité routière. Parce que nous estimons que les enfants, ils sont libres de circuler et en toute sécurité. Mais sans information, c’est un peu difficile. Nous voulons alors contribuer pour une année scolaire sans accident de la route ».

« Le projet est à plusieurs niveaux : on a une sensibilisation scolaire qui vise dix écoles, ça se passera aux abords des écoles, pour toucher le maximum d’enfants afin qu’ils soient informés à la rentrée et à la sortie des classes. Mais aussi, elle sera élargie au niveau des usagers de la route, dans les gares routières, les motos taxi, les minibus, les voitures personnelles, parce que c’est vraiment cet ensemble-là. Parce que je pense que si tout le monde respecte les codes de la sécurité routière, on va pouvoir palier à ce problème », a-t-elle ensuite expliqué.

Enfin, elle a indiqué que « pour cette phase pilote, c’est seulement Conakry et la seconde phase, ça va être à l’intérieur du pays ».

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com