Dans le cadre de son programme citoyen, la fondation Orange a procédé le 28 janvier dernier, à la remise de 100 tablettes à l’école primaire Tombo 1 à Kaloum (Conakry).

Cette action qui s’est déroulée sous le regard impressionné des élèves de cette école et de madame Aminata Touré, Maire de la commune de Kaloum, fait de cette école la 72ème à être connectée grâce à la bienveillance de ladite fondation.

Pour le représentant de la fondation Orange, Ludovic Issartel, ce n’est « pas une école de plus, mais c’est une nouvelle école » ; avant d’ajouter que « c’est toujours une très grande émotion à chaque fois de pouvoir remettre ce dispositif d’apprentissage et d’éducation à une école primaire publique telle que celle de Tombo aujourd’hui. Une grande émotion. Pourquoi ? parce que l’école numérique n’est ni plus, ni moins qu’un moyen moderne de continuer à promulguer le savoir. L’éducation à travers les professeurs qui vont s’en emparer, au profit de chacun de tous ces élèves présents autour de nous aujourd’hui. Promulguer et promouvoir l’éducation, le savoir, les connaissances que nous avons-nous mêmes acquis auprès des plus jeunes, c’est l’avenir, c’est le futur. C’est pouvoir leur donner quelque part une certaine forme d’égalité des chances d’acquisition du savoir ».

« Grace à ce dispositif, nous leur donnons davantage de moyens de pouvoir faire leur choix. Leur choix d’apprentissage, leur choix pédagogique, leur choix éducatif, pour que chacun d’entre eux puisse choisir son métier. Choisir son métier et avoir une certaine forme de liberté. Bonne chance à tous », a-t ’il déclaré ensuite.

A son tour, la directrice de l’école, Hadja Mariam Fofana, n’a pas manqué de remercier très chaleureusement la fondation Orange pour ce don. Tout en promettant de ne ménager aucun effort : « pour en faire un bon usage, sauvegarder afin de s’en servir très longtemps. »

Dans son discours de remerciement, Madame le maire, Aminata Touré a dit toute sa « joie » pour la réception de ce don destiné à une école placée sous sa juridiction. « Nous sommes très sensibles à cet accompagnement. La digitalisation est très importante. Nous pensons que là, vous aidez à amener vers la modernité, et surtout d’apprendre la base à partir de l’école. Ce qui est déjà une excellente chose », a-t ’-elle indiqué.

Avant d’espérer « être accompagné aussi dans les autres écoles de Kaloum ».

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Publicités