Ils s’appellent Nantouma Traoré et Mohamed Camara, deux voleurs présumés pris dans les mailles du filet des jeunes du quartier Yimbaya pharmacie, dans la commune de Matoto, ce jeudi. 

Une foule est venue ‘‘admirer’’ aux abords de l’autoroute cette prise nocturne. Certains reconnaissent les deux individus qui n’habitent pas loin du quartier. Ils seraient des voleurs notoires et récidivistes. 

Et proposent des sentences populaires : les brûler vifs ou les amputer des bras. 

Battu, attaché au poteau, Nantouma Traoré, un des voleurs présumés a raconté : “on m’a pris pour un délit de vol d’œufs, vers la boucherie, au marché Yimbaya ici. C’est mon ami Fayaman qui m’a appelé, donc on est allé au magasin de vente d’œufs, on est monté sur le toit, c’est là où la foule est venue pour nous prendre. J’ai sauté dans le marché pour m’enfuir, mais ils m’ont rattrapé et sont venus m’attacher ici. Fayaman est un habitant de Yimbaya.”

Faisant partie des jeunes ayant procédé à cette prise, Ibrahima Camara alias “M’bra” a expliqué l’action en ces termes : “c’est aux environs de 3h du matin, que j’ai été réveillé par mes petits, qu’il y avait des voleurs dans une boutique au marché. Ils avaient même troué la toiture, mais il y avait du bois en guise de plafond, donc ils n’ont pas pu descendre. Donc avec les petits quand nous sommes arrivés, ils ont pris la fuite et se sont dispersés. Nous les avons poursuivis et pris dans le marché et nous les avons envoyés et attachés ici.”

Alseny Bangoura, un habitant du quartier, a précisé que : ” l’autre là (Mohamed Camara, NDLR), je le connais, il me connait et il connaît le propriétaire de la boutique où il est venu voler. Ils sont tous de Yimbaya, ce sont de grands voleurs. D’ailleurs, ils étaient en tôle.”

A en croire les témoignages, il y aurait un troisième individu, qui serait lui en fuite et dont le pseudonyme serait “fireman” (lire Fayaman).

Au moment où nous quittions les lieux, ces deux individus avaient été embarqués par des agents de la gendarmerie de Yimbaya, pour la suite de la procédure. 

AL Sylla pour Guinee7.com