Lors de son passage ce lundi à l’Assemblée nationale pour présenter le projet de Loi des Finances Rectificative (LFR) 2019, le ministre du budget, Ismaël Dioubaté a été interpelé par plusieurs députés sur la dégradation très avancée des routes surtout à l’intérieur du pays en cette période pluvieuse.

je ne suis pas un ministre arrogant

Pour sa réponse, le ministre Ismaël Dioubaté a d’abord partagé avec les élus du peuple une récente expérience qu’il a lui-même vécue.

« Il y a de cela deux semaines j’étais à Guékédou. Arrivé à Kissidougou, on me dit qu’il n’y a pas de passage pour aller à Guékédou, mais on me dit ‘‘monsieur le ministre, on peut aménager une route pour vous, pour que vous passez’’. Alors j’ai répondu que je ne suis pas un ministre arrogant. Je n’ai rien donné aux autres et les populations paient les impôts pour qu’on fasse la route là. Je ne passerais pas tant qu’on n’envoie pas la machine pour commencer à dépanner les autres et c’est ce qui fut fait », a expliqué le ministre en charge du Budget.

Avant d’ajouter : « pour vous dire que le problème est pris très au sérieux au niveau gouvernemental, je suis resté à Kissidougou et j’ai appelé mon collègue des TP (Travaux Publics) pour lui dire qu’il y a un problème et qu’il faut que les machine soient mobilisées. »

Par ailleurs, Isamaël Dioubaté a rassuré que les travaux sur les routes Coyah-Dabola ; Coyah-Forécariah ; Guékédou-Kondébadou, le pont des 18 km de Kissidougou, démarreront au mois d’octobre. « Le financement a été obtenu », a-t-il rassuré.

« Pour ce qui concerne les routes Kindia-Mamou, dit le ministre, c’est dans le cadre de l’accord stratégique avec la Chine ; ce qui concerne Guékédou-Kondébadou et la route Kissidougou-Guékédou, c’est la BID (Banque Islamique de Développement) qui finance, tout est fait. Les fonds de contrepartie qu’on devrait payer pour les frais de déguerpissement sont débloqués et les travaux vont démarrer… je crois que l’année prochaine on parlera d’autres choses parce que vous allez voir les réalités en face ».

Mohamed Soumah pour Guinee7.com       

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici