Le Président du Rassemblement pour le Développement Intégré de la Guinée(RDIG) au cours d’un point de presse animé ce samedi matin à son siège s’est insurgé contre les forces de l’ordre qui, selon lui, se livrent à des exactions dans la province Sud du pays. Le leader de l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) présent à cette rencontre lui a apporté son soutien.

« Nous avons l’obligation aujourd’hui d’attirer l’attention de la communauté nationale et internationale sur les graves  et intolérables dérives des forces  de défense et de sécurité  dites républicaines de notre pays. Il est regrettable de constater  qu’à l’instar de toutes les localités et singulièrement  la région forestière est exposée aux exactions des forces de défense et de sécurité. Dont les actions ont déjà eu comme théâtre  d’opération les préfectures, sous-préfectures et districts de N’Zérékoré » a déclaré le président du RDIG, Jean Mark Telliano.

Ces localités sont selon M. Telliano, Lola, Zaoro et Guéckédou , il regrette de voir que les habitants de ses villages aient subi des pertes en vies humaines  et des dégâts matériels. «Au même moment  dit-il que ces sinistrés n’ont pas fini de porter le deuil  de leurs  proches  voici à nouveau  à Guéckédou  dans la sous-préfecture de Tolobengou   depuis soixante-douze heures les populations de cette communale rurale de développement sont assiégés par les forces de défense et de sécurité dites républicaines de notre pays. Cette dérive de ces forces  est suivie de pillage et de spoliation  de nos braves citoyens.»

Pour le leader du RDIG, les militaires ont ‘envahi’ la région pour réprimer les populations qui se révoltent contre les mutations arbitraires des fonctionnaires non membres du parti au pouvoir.

Egalement  Jean Mark  dénonce  et fait remarquer que ces agissements n’ont jamais été sanctionnés:  «Ceci montre à suffisance l’état de délicatesse de démocratie justifiant les préoccupations auxquelles les Guinéens sont confrontés . Lors de la dernière élection présidentielle le RPG Arc En Ciel de monsieur Alpha Condé et le président du RDIG ont été vivement ovationnés en Guinée forestière plus particulièrement à Kissidougou et Guéckédou fiefs du RDIG.»

Il demande au régime en place au respect de la liberté d’opinion et d’obédience des citoyens. «  Ceci est une obligation  constitutionnelle», lance-t-il.

Le président de l’UFDG présent à ses cotés renchérit : «  Nous vivons au quotidien la violation de nos droits partout sur l’ensemble du territoire. Depuis que monsieur Alpha Condé est arrivé au pouvoir la Guinée a  reculé en termes de respect du droit des citoyens, des libertés fondamentales.»

Cellou Dalein et Jean Mark tous ont  fustigé ce qui se passe à Guéckédou  et  constatent que le pouvoir voudrait faire une adhésion forcée des populations de la province Sud de la Guinée. Les deux leaders pensent que le respect des droits humains reste le levain du développement du  pays.

JB.

 

Publicités

Laisser un commentaire