Déclenché le 13 mai dernier, les huissiers de justice de Guinée ont suspendu leur mot d’ordre de grève. Cette suspension est intervenue, ce mardi 28 mai, lors de leur assemblée générale. Cette dernière s’est quelques jours après la signature par le président de la République du statut de leur statut.

« Nous suspendons notre grève sous réserve de la poursuite des exécutions des décisions de justice, sous réserve de la poursuite de la signature des demandes formulées par les huissiers de justice auprès de M. le Procureur général près la Cour d’Appel de Conakry, afin qu’il libère des réquisitions en faveur des 10 huissiers », a annoncé le président de la Chambre des huissiers de Guinée, Me SoryDaouda Camara, après avoir rappelé leur point de revendication pendant la grève.

« Nous avons exigé aussi la suppression de la réquisition dans nos procédures d’exécution. La suppression en toutes ces formes des interpellations, ainsi que des arrestations injustifiées des huissiers de justice. Pour le dernier élément, nous avons demandé à ce que le ministre de la Justice et Garde de Sceaux veuille s’impliquer pour que désormais, les forces de l’ordre puissent prêter leur concours à toute exécution de décision de justice une fois qu’elles sont requises (sic) », a renchéri l’huissier Daouda Camara.

Cette suspension du mot d’ordre de grève n’est pas fortuite, selon le président de la Chambre des huissiers de Guinée. A date, « nous avons obtenu la satisfaction concernant le premier point ; c’est-à-dire la signature de notre statut et la cessation des interpellations. Donc, nous, nous sommes satisfaits », a déclaré Me Camara,tout en précisant que le point concernant la réquisition du parquet général reste en suspens pour moment.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

Laisser un commentaire