Lancée officiellement ce mercredi 14 octobre 2020, à Kankan, la formation des agents des bureaux de vote, a été boudée par plusieurs d’entre eux pour des questions pécuniaires. 

Ce matin, ils étaient nombreux les agents des bureaux de vote dans l’enceinte de l’université de Kankan où devrait se tenir la formation. Les agents en présence du trésorier de la commission électorale préfectorale indépendante  CEPI de Kankan, ont exigé une prime journalière de 50.000 Fg a la place de 20.000 Fg. 

Yaya Sidibé,  agent secrétaire d’un bureau de vote, relate :  « Le matin nous sommes venus à l’université Julius Nyerere de Kankan afin de participer a la formation des agents des bureaux de vote,  a peine de s’installer dans la salle pour la formation, une membre de la CEPI est venue nous dire que la prime de la journée est  20.000 Fg, chose qui na pas du tout marché et nous avons commencé à vider la salle, nous avons exigé qu’on nous paie  50.000 Fg à la place de 20.000 Fg pour la journée.  Jusqu’à présent nous n’avons trouvé une suite  favorable et c’est dans ce cadre nous avons préparé de boycotter.»

Ousmane Babou Keita un autre agent qui a opté de boycotter  cette session de formation, laisse éclater sa colère. «Par rapport à la situation de ce matin,  à l’université de Kankan, c’est très déplorables. Ce qui se passe actuellement ce n’est pas du bon. Les gens sont très remontés et c’est la tristesse totale, si on ne paie pas les 50.000 FG, il n’y aura pas la formation sans la prise en compte de nos revendications. Parce que nous allons jamais accepter les 20.000 Fg pour la journée », fait-il entendre.

Toutes nos tentatives d’avoir la réaction d’un membre de la commission électorale préfectorale indépendante  CEPI de Kankan, sont restées vaines.     

De Kankan, Moussa Konaté pour Guinee7.com