Entamées depuis le 20 juillet dernier, les opérations de révision des listes électorales se poursuivent sur toute l’étendue du territoire guinéen. A Kankan, on constate que l’engouement n’est pas au rend-vous au niveau des commissions administratives et de révision des listes électorales.

A quelques mois des élections présidentielles, on assiste à une faible mobilisation des citoyens dans les points d’enrôlement au niveau de la commune urbaine de Kankan. Siré Kanté, est opératrice  de saisie de la commission administrative et de révision des listes électorales sise au quartier Kabada.

« Vraiment depuis le début de ce recensement, il n’y a pas d’engouement, les gens ne viennent pas et je ne sais pas si c’est le manque d’information ou de sensibilisation? Vous-même, vous le voyez il est 9 heures y’a personne pour se recenser. Depuis le début de ce recensement à Kabada-2, je n’ai enrôlé qu’une seule personne.»

Au quartier Energie, juste derrière le siège local d’EDG se trouve un autre point d’enrôlement. Ici aussi, le constat est identique. Presque personne ne vient s’enrôler. C’est ce qu’affirme Diarra Camara le président de ce lieu d’enrôlement.

« Nous avons commencé depuis le 20 juillet dernier, mais les gens viennent peu. Le premier jour on a recensé neuf (9) personnes et le deuxième une seule personne, l’engouement ce n’est pas tellement ça, les gens ne viennent pas en groupe. Vous-même, vous le constatez, une personne vient de quitter ici je lui ai dit de revenir après, parce que le jeune qui gère la machine s’est déplacé. »

Pour finir, notre jeune opératrice de saisie, Siré Kanté, lance un appel à l’ endroit des citoyens. « Je lance un appel aux citoyens qui n’ont pas pu voter pendant les élections législatives. Nous savons tous qu’il y’a eu des gens qui ont été retirés de la liste électorale, ce recensement concerne ces gens là. Donc de venir se faire recenser pour remplir leur devoir civique. »

De Kankan, Moussa Konaté pour Guinee7.com