Boubacar Kassé, contrôleur général de la police s’est prononcé, ce vendredi, sur le kidnapping de l’opérateur économique, El hadji Doura, enlevé depuis décembre 2017. Selon lui, cinq suspects ont été arrêtés et les enquêtes se poursuivent pour retrouver El hadji sain et sauf.

“Depuis l’enlèvement de cet opérateur, le même jour on était en relation avec les enfants du vieux Abdourahamane Doura. Les services spécialisés ont été saisis et ils sont sur le terrain jusqu’à présent. Donc, nous n’avons pas voulu donner des informations sur ce que la police est en train de faire sur le terrain dans la mesure où, c’est une manière de sécuriser la vie d’Elhadj Doura”, a indiqué Boubacar Kassé, le porte-parole de la police.

“Je vous apprends aujourd’hui, ajoute-t-il, qu’on a eu à mettre main sur cinq individus qui sont considérés être en complicité dans ce cadre d’enlèvement d’El hadj Doura. Ils sont en état d’arrestation et les enquêtes sont en train d’être menées. Sachez que ce n’est pas des amateurs qui ont procédé à cet enlèvement mais, des spécialistes qui ont mûri la chose avant de se lancer’’, a-t-il fait comprendre.

Parlant de la rançon, il affirme : “effectivement, une certaine somme d’argent a été déposée au niveau des ravisseurs dans un lieu obscur dans un quartier en haute banlieue dans la commune de Matoto sans que cette information ne soit donnée au service de sécurité et de gendarmerie. Ils seraient venus prendre cette somme mais peut-être ce n’est pas le montant exigé qui était donné. Nous avons des informations que cela fut fait. Si on était informé de cette opération, nous pensons que nous aurions pu mettre en place une opération d’envergure pour mettre main sur le ou les présumés responsables de ce kidnapping. Mais qu’à cela ne tienne, nous sommes sur le terrain.”

Bhoye Barry pour guinee7.com