Le banditisme refait surface à kindia. Les voyous armés ont ouvert le feu sur un groupe de personnes en provenance d’une boite de nuit. L’acte a eu lieu entre le quartier Kassia1 et Abattoir, dans la nuit du vendredi au samedi 22 novembre 2019, dans la commune urbaine de kindia. Aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée mais des blessés par balle.

« On quittait la boîte de nuit située dans le quartier kénèndé, dans la commune urbaine de kindia. Nous sommes venus jusqu’au niveau du rond-point qui joint le quartier Kassia 1 à celui d’Abattoir. Notre moto était entre deux voitures. Soudain, une moto de marque SAFARI est venue nous dépasser en ouvrant le feu sur nous. C’est ainsi que j’ai été atteinte de balles au niveau de mon pied droit. On était au nombre de quatre sur la moto. Ma copine qui était assise derrière moi avait aussi été touchée par balle. Je ne sais pas si c’était nous leurs cibles ou ceux qui étaient dans la voiture. Je ne sais où ils ont amené mes amis blessés », a expliqué Fatoumata Binta, touchée par balle, alitée à l’hôpital régional Alpha Oumar Diallo de kindia.

Abdoulaye Diallo, médecin interne au service chirurgie de l’hôpital régional Alpha Oumar Diallo de kindia précise les circonstances dans lesquelles la victime a été reçue. « C’est dans la nuit du 22 au 23 novembre 2019, aux environs de trois heures du matin que nous avons reçu une fille de nom de Fatoumata Binta, âgée de 15 ans, domiciliée à Kassia 3. Donc, on l’a reçue dans un état de saignement au niveau de la jambe droite. Selon la fille, c’est suite à une attaque par des personnes armées qu’elle a été blessée. Son état est satisfaisant. Au niveau de sa jambe droite, elle présentait des plaies pointues à travers lesquelles coulaient du sang. On a constaté que ce sont des plaies par armes à feu. C’est à dire des plombs. Ce matin, la fille se porte bien et elle présente un bon état général », a-t-il expliqué.

Joseph Bancoura pour guinee7.com

628388493