Un véhicule de marque Renault, en partance pour Kignora, dans la préfecture de kouroussa, a été attaqué, dimanche 1er septembre 2019 vers 22 heures, sur la nationale Conakry –Kindia, par des gens armés.

L’acte s’est produit à Labota, dans la sous-préfecture de Mambia, préfecture de Kindia. Le jeune frère du conducteur a été blessé par balle au niveau de la tête et des apprentis blessés par des ciseaux.

« C’est le dimanche vers les 14 heures que notre véhicule est tombé en panne à Labota, dans la sous-préfecture de Mambia. C’est ainsi que j’ai appelé mon frère depuis Conakry pour qu’il puisse m’envoyer la pièce de rechange. Quand il est venu, nous avons monté la pièce. À 22 heures, les bandits armés sont venus nous attaquer. Ils ont ouvert le feu. La balle a frôlé la tête de mon frère. Il a été vite admis dans un poste de santé à Mambia où il a reçu les premiers soins. Ces bandits étaient au nombre de quatre. L’un d’eux a pris la paire de ciseaux et m’a blessé au niveau de ma poitrine et dans mon dos. C’est après que nous avions été conduits à l’hôpital régional Alpha Oumar Diallo où nous suivons les traitements dans de bonnes conditions. Heureusement mon frère n’est pas mort. On était au nombre de quatre », a expliqué le chauffeur Abdourahmane Sidibé.

Mamadou Siradjo Barry

Mamadou Siradjo Barry, chef service chirurgie de l’hôpital régional Alpha Oumar Diallo de Kindia, interrogé par rapport aux circonstances dans lesquelles les victimes ont été reçues, a répondu : « C’est hier à 2 heures du matin, qu’on m’a appelé pour m’informer de la présence des patients à l’hôpital, victimes d’agression par des bandits armés. Quand je suis venu. J’ai trouvé effectivement, il y a deux personnes ensanglantées. L’un s’appelle Mohamed Sidibé, chauffeur, âgé de 24 ans, qui avait une plaie au niveau de la région temporale gauche. C’est lui qui a été victime d’une agression par balle mais il est hors de danger. L’autre est Abdourahmane Sidibé qui est aussi chauffeur. Lui, il a eu une plaie au niveau de la région pariétale gauche et au niveau de son dos. Il est aussi hors de danger », a-t-il rassuré.

À noter que trois millions de Francs guinéens ont été emportés par les bandits.

Joseph Bangoura pour guinee7.com

628388493

Publicités

Laisser un commentaire