Une voiture de marque Renault 21, en provenance de Dabola  a été attaquée, samedi 25 janvier 2020, à Souguéta par des bandits armés. Mamadou Cellou Bah, 28 ans, éleveur et Abdoul Hamidou Diallo, 24 ans, chauffeur, ont été grièvement blessés par balle et sauvés de justesse. Dans la nuit qui a suivi, une autre attaque à main armée s’est produite dans la même localité aux environs de 1 h du matin, au cours de laquelle, une femme, Yayé Matou Barry, a reçu une balle mortelle.

Marcelin Haba, médecin chef adjoint, au service chirurgie de l’hôpital régional de Kindia, explique les circonstances dans lesquelles il a reçu les trois victimes : ‘‘C’est hier dans l’après-midi que nous avons reçu, Mamadou Cellou Bah et Abdoul Hamidou Diallo, victimes d’attaque en main armée. Lors de la réception, il y avait une qui présentait une large plaie hémorragique au niveau de la face postérieure jusqu’au tiers moins des deux cuisses.  Et la seconde qui avait une plaie au niveau du dos située juste au niveau de la ligne para vertébrale qui a été soutirée au centre de santé de Linsan. A leur admission ici, nous les avons envoyées directement au bloc. Chez la première victime, nous avons procédé au para chirurgical des plaies ainsi que pour la seconde et nous avons extrait des balles. La balle était au niveau de la ligne para vertébrale de la seconde victime. Donc, on a procédé à l’extraction de la balle. On a continué le para chirurgical. Heureusement, ils ont été sauvés. Actuellement, ils sont alités à l’hôpital régional Alpha Oumar Diallo de kindia.’’

‘‘Par rapport à la dame victime, Yayé Matou Barry. C’est ce matin que nous avons reçu son corps sans vie qui actuellement, est à la morgue. Elle a été victime d’attaque sur le tronçon Dabola-Conakry précisément à Yombokhoure dans Sougueta. C’est dans la morgue que j’ai procédé à l’examen physique de son corps. Chez elle, j’ai noté une plaie pointue forme qui était au niveau de la ligne para vertébrale gauche (…)’’, a-t-il précisé.

Le commandant de la brigade de recherche de la gendarmerie départementale de Kindia, Dantili, interrogé par rapport à la situation explique : ‘‘C’est deux inconnus armés sur une moto de marque TVS qui ont tiré sur le taxi en voyage qui avait à son bord 11 passagers. Ils ont tiré deux fois sur les pneus du véhicule. C’est dans ça que Yayé Matou Barry a été atteinte par balle et elle a succombé sur place à ses blessures.’’

Joseph Bangoura pour guinee7. Com

628388493