Il y a une dizaine de jours, guinee7.com révélait qu’un membre du cortège -roulant en sens interdit- du président de l’Assemblée a brutalisé un citoyen au rond-point de Matoto. Mis au parfum de l’affaire, l’honorable Kory Koundiano a invité la victime à qui il a présenté les excuses. Tout en mettant en garde les membres de sa garde. ‘‘Faites très attention aux gens. C’est grâce à Dieu, au peuple et par la volonté du premier magistrat du pays que je suis là. Le citoyen est roi. C’est ça ma philosophie et vous devez me suivre dans cette logique. Il faut respecter les citoyens. Vous devez faire preuve de retenue parce que nous sommes dans un pays où les gens sont parfois hostiles aux hommes en uniforme”, a dit le président de l’Assemblée avant de préciser qu’il n’a été informé de l’incident que par voie de presse.

Le moins qu’on puisse dire est que par cette action, le président de l’Assemblée se montre différent d’autres députés comme Ousmane Gaoual qui blesse, violente, excusez du peu, la population, puis se présente comme…une victime ! Au nom de la démocratie.

Aziz Sylla pour guinee7.com

Publicités

1 COMMENTAIRE

  1. pourquoi continuton d rouler en sens interdit alors que c’es interdit ce cortège et ceux qui y était devrait être arrêté et mises à la disposition des autorités bn Dieu où va-t-on avec cette pagaille chez mr le democrate

Laisser un commentaire