Selon les parents des victimes, c’est en moins de 24heures que  les trois bébés sont successivement morts après avoir été vaccinés par un agent du centre de santé de Kansaghanyi, localité relevant de la préfecture de Koubia.

Maimounatou Diallo, Fatoumata Binta Diallo, âgées d’un an et Souleymane Bah de 9 mois environs, ont perdu la vie après avoir pris un vaccin aux dires d’Alpha Oumar Diallo, le père de l’une des victimes joint au téléphone par nos confrères de la radio Espace Foutah : «  L’infirmier est venu chez nous avec un papier pour nous dire, qu’il restait un vaccin que ma fille Maimounatou Diallo devrait prendre. C’est ainsi qu’il a vacciné ma fille à 19 heures, à 23heures l’enfant a commencé à se plaindre. A 8heures, elle a rendu l’âme, c’est par la suite qu’on nous a appris que deux autres bébés aussi vaccinés sont morts, l’un à 9heures et le second à 14 heures. Ce qui fait trois morts en tout », a-t-il expliqué.

La mort de ces trois enfants à la suite de la vaccination a été confirmée par le sous-préfet de Matakaou, Soryba Sylla qui s’est rendu sur les lieux. M. Soryba Sylla annonce l’ouverture d’une enquête pour savoir les causes ayant entrainé la mort de ces bébés. Selon nos sources, c’est une dizaine de bébés qui a été vaccinée, et trois sont morts.

Pour l’heure, aucune communication n’a filtré du côté des autorités sanitaires de Koubia.

Sam Samoura pour Guinee7.com