Dans le single de 4 minutes et quelques secondes, au rythme purement guinéen (avec un mélange du soli et du maanè), l’artiste chanteur, Abraham Sonty alias Koundouwaka, dénonce l’attitude des hommes qui abusent du sexe au risque de s’exposer à des problèmes de se santé, notamment la faiblesse sexuelle. D’où l’expression “Pompe à eau nan boulakhi”, qui signifie en langue soussou “la pompe à eau a pété”.

Ce morceau extrait de l’album “La Haine de l’autre”, a été officiellement lancé, ce samedi 21 novembre, sur toutes les plateformes de téléchargement.

A en croire Koundouwaka, cette période a été choisie exprès pour sortir ce titre, histoire de faire oublier aux Guinéens la mauvaise passe qu’ils ont récemment traversée avec les événements politiques. Faites vous plaisir en ce tout nouveau tube de l’ “artiste au pied magique”.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com