Une fille de 10 ans victime d’un viol répétitif à Kountia, un quartier relevant de la préfecture de Coyah. C’est un homme âgé d’une trentaine d’années, voisin direct de la famille de la fille qui est mis à cause. Il a été mis aux arrêts par les agents de la Brigade Spéciale de Protection des Personnes Vulnérables (BSPPV), vendredi dernier. 

Selon l’Adjudant-chef Bernard Tinguiano, commandant de la BSPPV, l’homme en question, « a été interpellé, donc il est à notre niveau et il a reconnu les faits.  Il a la trentaine. Ça été un viol répétitif.  La fille nous a dit que c’est à plusieurs reprises, quelle ne peut même pas se rappeler le nombre de fois », a-t-il dit après avoir expliqué comment les faits se sont passés. 

« Les faits se sont passés au quartier Kountia. Il a abusé d’une fille de 10 ans qui est aussi voisin immédiat à la famille. Donc il profite du moment où les parents quittent la maison pour le boulot et c’est la fille qui reste à la maison pendant cette période, les enfants ne vont pas à l’école. Il rentre à la maison dans le salon même de la famille, il profitait de la fille. Un jour la tutrice de la fille constatant l’état de la fille qui ne rassurait pas à fini par découvrir qu’elle était malade. Tout de suite l’hôpital a notifié que la fille a entretenu des rapports sexuels avec un homme. D’interrogation en interrogation elle finit par dénoncer le monsieur », a fait savoir l’officier de la gendarmerie tout en précisant que l’enquête est close et le dossier sera transféré dans les heures suivantes au tribunal de Coyah. 

Un homme, la cinquantaine, accusé d’avoir abusé d’une fille de 8 ans

Par ailleurs, dans le même quartier Kountia, un autre homme, la cinquantaine, est accusé d’avoir abusé d’une fille de 8 ans.  Mais pour ce cas l’enquête, « n’est pas complètement close parce que nous attendons le résultat de l’hôpital. Monsieur est déjà interpellé parce que le papa de la fille l’a trouvé en flagrant délit devant les toilettes. Il l’avait prise, il l’avait serrée contre lui. On ne sait pas les intentions qu’il avait. La fille dans son audition dit que ce n’était pas la première fois qu’il le faisait, la fille dit qu’il a l’habitude de lui faire des attouchements. Là on ne peut pas confirmer parce qu’on n’a pas le rapport du médecin », a précisé, Adjudant-chef Bernard Tinguiano.

Les deux dossiers sont suivis par le Club des jeunes filles leaders de Guinée (CJFLG).

Bhoye Barry pour guinee7.com 

00224 628 705 199