La première pierre de 66 logements pour la Coopérative Ecobank Guinée (ECOGUI) a été posée, samedi 30 octobre 2021, à Keitaya, dans la préfecture de Dubreka, une des portes d’entrée de Conakry. La construction de ses logements sociaux est confiée à l’Agence Guinéenne de Promotion Immobilière et d’Ingénierie Foncière (AGUIPRO).

Selon les responsables d’ECOGUI, ce projet s’inscrit dans le cadre de l’amélioration du cadre de vie des travailleurs de Ecobank, banque qui, sous l’impulsion du directeur général d’ECOGUI a adopté une stratégie interne de logement.

Le délai d’exécution des travaux est de 18 mois. Déjà sur le terrain tout est prêt. La société a commencé à y envoyer les agrégats « pour ne pas accuser du retard dans les travaux ».

Fatoumata Keïta, présidente du conseil de quartier de Keitaya, dans son discours de bienvenue, a laissé entendre que dans son quartier, « depuis 2003, ces sites ont été réservés pour la promotion immobilière, chose qui a pris beaucoup de temps. On était là dans l’impatience. Aujourd’hui, on se réjouit parce que voir une telle banque accepter de venir faire une telle œuvre dans notre quartier c’est un grand honneur pour nous. C’est un désenclavement et nous souhaitons que ce projet puisse être réalisé dans le délai imparti ».

Quant à la responsable de la direction commerciale d’ECOGUI, Mme Kadiatou Conté, elle a déclaré que « le pas que la coopérative ECOGUI vient de franchir à travers AGUIPRO est capitale pour régler la problématique des logements en toute quiétude. Nous savons tous, combien de fois l’accès à un logement décent est essentiel. Mais malheureusement la situation financière de l’écrasante majorité des travailleurs de Guinée ne permet pas de supporter un loyer mensuel de 500 € soit cinq millions de GNF. Le projet pour lequel nous sommes là répond à une forte attente de l’ensemble des travailleurs guinéens ». C’est pourquoi « je les invite à s’inspirer de l’exemple de leurs concitoyens, de la coopérative ECOGUI pour se préparer un toit dépourvu de toute crainte, contrainte et plus ou moins supportable financièrement », a-t-elle lancé.

Mamadi Condé, président de l’ECOGUI, a spécifié les logements qui seront de « trois types de logements : 22 villas de type F3, 29 villas de type F4 et 15 duplex de type F5 ».

Avant d’ajouter : « ce lieu où nous nous trouvons sera une belle cité à la place de la brousse. Ce nouveau quartier apportera non seulement la sécurité à des nombreuses familles mais aussi il apportera l’école, l’hôpital, des aires de jeux. »

Bhoye Barry pour guinee7.com 

00224 628 705 199