Dans le cadre de la création d’un mécanisme de guichet unique destiné aux grands projets miniers, le Premier ministre, Mamady Youla, a inauguré ce vendredi 8 juillet, le Secrétariat permanent du Comité interministériel de suivi des projets miniers intégrés (CISPMI) à Kaloum.

Ce secrétariat permanent, guichet unique de délivrance des permis et autorisations pour les projets miniers intégrés, a pour mission d’assurer la création des mécanismes nécessaires à la réalisation des projets miniers conformément aux dispositions juridique et règlementaire et aux engagements des parties.

«Il examine les questions majeures liées au développement des projets et prend des décisions appropriées pour le développement rapide des infrastructures associées aux mines. Et veille à la mise en œuvre des principes de mutualisation et des mécanismes et structures nécessaires à l’accompagnement efficace de projets par le gouvernement. Puis, il participe à la diligence dans le traitement des dossiers par les départements ministériels et autres structures de l’administration centrale et déconcentrée », a précisé Abdoulaye Mangasouba, ministre des Mines et de la Géologie.

Le premier ministre quant à lui, estime que le CISPMI « vient renforcer les dispositions prises par l’Etat pour augmenter les performances de l’administration et améliorer l’environnement des affaires en Guinée».

«C’est dans le même esprit que l’Etat avait mis en place l’APIP Guinée qui a permis d’enregistré des progrès que nous connaissons notamment la création d’une entreprise dans un délai de 72h. Cependant, CISPMI que nous inaugurons aujourd’hui, doit être considéré comme un démembrement de nos différentes administrations. Son efficacité dépendra de la diligence avec laquelle les actes administratifs seront signés par les ministres ainsi que les différents responsables à tous les niveaux qui sont impliqués dans ce processus de délivrance de permis et autorisations pour le projet minier intégré », a déclaré Mamady Youla, avant d’ajouter que «la délivrance des permis d’autorisation est une étape cruciale dans le développement des projets miniers mais, elle ne constitue pas le seul facteur de réussite».

Par ailleurs, il dit avoir « fait un constant sur des infrastructures qui constituent un des grands freins pour le développement des projets miniers. Et cela est criard pour les projets dans le secteur du fer et aussi vrai pour les projets dans la bauxite. Nous pouvons comprendre que les difficultés soient grandes là où il n’y avait pas d’infrastructures mais là où il existe des infrastructures, comme exemples Kindia avec les installations de CBK et la région de Boké avec ANAIM, l’Etat doit prendre ses responsabilités puisqu’il avait fait signer des accords. D’ailleurs je réitérer ici, ce que j’ai demandé au ministre des Mines, toutes les parties doivent travailler avec détermination, engagement et sérieux. Les administrations qui sont impliquées doivent veiller à ce que les accords signés soient respectés avec rigueur».

Mamady Youla guichet uniquePrenant la parole, le représentant de la Banque Africaine de Développement révèle : «Nous avons cinq priorités structurelles qui sont entre autres, électrifier l’Afrique, la nourrir, l’industrialiser, l’intégrer et améliorer les conditions de vie. Donc le secteur minier de la Guinée est un élément essentiel et c’est pour cela que la mise en place de ce comité interministériel de suivi des projets miniers intégrés a été déterminante. C’est pour cela que nous avons appuyé massivement tout ce qui était concertation autour de la révision des contrats miniers et la formation pour le renforcement des capacités afin qu’il ait la maitrise du secteur minier qui est l’un des éléments importants pour le développement de la Guinée.»

Ismaël Sylla pour Guinee7.com

Lire aussi le communiqué ci-dessous

banque mondiale

Le Groupe de la Banque mondiale et le Gouvernement de la Guinée lancent le Guichet unique du traitement des licences  pour accélérer le développement du secteur minier.

Conakry, Guinée, le 8 Juillet 2016: Le Groupe de la Banque mondiale et  le Gouvernement de la République de Guinée, ont annoncé aujourd’hui le lancement du Guichet unique du Secrétariat Permanent en charge du traitement accéléré des demandes de licences, permis et autres autorisations nécessaires dans la mise en œuvre des Grands projets miniers et d’infrastructures.

Le Guichet unique a été conçu par le gouvernement avec l’appui du Groupe de la Banque mondiale et la Banque Africaine de développement  dans le souci d’améliorer le climat des affaires et encourager le développement du secteur minier, qui inclut entre autres la bauxite et les minerais de fer.

Ce nouveau guichet est appelé à réduire considérablement le temps de traitement des licences, permis et autres autorisations nécessaires pour le développement des activités minières y compris les études environnementales, et la construction des routes et chemins de fer. Des chargés  de dossiers travailleront avec les entreprises minières et les départements ministériels pour accélérer le processus de délivrance des licences. Un site Internet (http://licences.mines.gov.gn) a été conçu pour faciliter l’accès à l’information sur les différentes licences et autres ressources indispensables.

« La mise en place du Guichet Unique de délivrance des permis et autorisations pour les projets miniers intégrés est une avancée décisive dans la reforme initiée par le gouvernement afin de faciliter la mise en œuvre rapide et efficace des projets miniers et pour rendre plus attractif le climat des affaires dans notre pays. » a affirmé le Ministre des Mines et de la Géologie Abdoulaye Magassouba.

Le Groupe de la Banque mondiale apporte également son appui au Gouvernement de Guinée sur les réformes du climat des affaires qui permettront de renforcer le dispositif de délivrance des licences en vue d’améliorer l’efficacité, la transparence et la prévisibilité des relations avec les investisseurs et les opérateurs économiques. La prochaine phase vise à simplifier le processus et les procédures de délivrance des licences à travers l’informatisation du guichet unique, qui devra être par ailleurs facile d’accès aux usagers. Les réformes proposées contribueront à accroître le développement économique et bénéficieront aux petites et moyennes entreprises  qui sont les moteurs de la création d’emploi et de l’innovation.

« Nous sommes heureux d’accompagner les efforts du Gouvernement visant à lever les contraintes qui freinent la croissance économique de la Guinée », selon Rachidi Radji, le représentant de la Banque mondiale en Guinée. « Le Guichet unique est une étape importante dans le processus d’amélioration du climat des affaires et permettra aux opérateurs économiques de réduire les délais d’obtention des licences et les coûts des investissements, ce qui facilitera la croissance économique ».

Le Groupe de la Banque mondiale a apporté son assistance à la Guinée en vue d’améliorer le climat des affaires, réduire les difficultés et les coûts liés à la mise en place, l’opérationnalisation et la croissance des entreprises. Cette assistance comprend la mise en œuvre de réformes  dans les domaines tels que le démarrage et la gestion d’une entreprise, les politiques d’investissement, les réformes fiscales, la modernisation et l’adoption d’un code nouveau des investissements. La Banque mondiale a également facilité la mise en place du « Guinea Business Forum », première plateforme de dialogue public privé dans le pays.

Publicités