On vous l’annonçait dans une de nos précédentes dépêches, l’opération d’identification des biens de l’Etat dans la commune urbaine de Labé a débuté ce jeudi 5 mai 2022.

L’opération a été effectivement lancée ce matin à 8 heures au camp Elhadj Oumar Tall de Labé. Dans l’enceinte de la deuxième région militaire, les autorités administratives et militaires se sont données rendez-vous pour le coup d’envoi de l’opération. Le secteur Tandeta, relevant du quartier Nadhel a été la première étape de l’opération. Des équipes composées du directeur régional du patrimoine, des agents  de l’habitat mettaient des signes sur les bâtiments concernés  sous les regards du préfet de Labé, le colonel Ethienne Tounkara, du commandant de la deuxième zone militaire, le colonel Tamba Kalass accompagné d’un important dispositif sécuritaire composé de la Gendarmerie, de la police et de l’armée. Parmi les bâtiments dans cette zone, figure le groupe scolaire privé  Tandeta où les élèves étaient en classe.

nous ne sommes nullement concernés, mais comme ils ont la force c’est pourquoi ils agissent ainsi

Certains habitants de la localité dont les bâtiments ont été cochés cris à l’abus.   « Moi je suis née ici, j’ai aujourd’hui 53 ans ; c’est ici que nous connaissons. Nos concessions ne sont pas dans le domaine du camp. C’est le camp qui nous a trouvés ici, ceux qui étaient dans le domaine du camp ont déménagé pour aller vers d’autres quartiers tels que Saala. Il y a une borne qui sert de limite entre le domaine du camp et notre village tandeta. Cette borne se trouve au moins à un kilomètre d’ici. Donc nous ne sommes nullement concernés, mais comme ils ont la force c’est pourquoi ils agissent ainsi. Pour le moment ils ont juste mis les croix sans nous dire mot», a laissé entendre Ousmane Kolon Diallo

Sur place aucun membre de cette commission n’a daigné répondre à nos questions relatives à l’opération.

Selon nos informations, après la zone du camp Elhadj Oumar Tall, l’équipe se dirigera progressivement vers le centre ville. Les emprises de l’aéroport, le domaine de l’apiculture ou se situe le bâtiment de Cellou Dalein devraient être les prochaines étapes de l’opération.

Sam Samoura pour guinee7.com