L’insécurité refait surface dans la commune urbaine de Labé. Dans l’après-midi du vendredi 5 mars, le corps d’une fille âgée de 20 ans a été découvert dans le secteur Aviation nord, quartier Tata1, dans la commune urbaine de Labé. 

Sous le choc, Zézé Onivogui, le père de la victime parle d’assassinat de sa fille. « C’est ma fille, elle s’appelle Delphine Onivogui, âgée de 20 ans, elle est apprentie couturière. Depuis hier son copain m’a appelé pour me dire que Delphine n’est pas revenue à la maison. Je lui ai demandé s’il l’a appelé, il m’a dit non elle a laissé son téléphone ici. Je lui ai dit d’aller voir chez ses amies. Mais je précise que chaque fois il se battait avec ma fille. Je lui ai même dit, si vous ne vous entendez pas ramène la chez moi. Et Malheureusement aujourd’hui on a découvert son corps derrière la piste de l’aéroport. Ma fille a été assassinée par suite de bastonnade», a-t-il expliqué.

De son côté, le chef du quartier de Tata1, Thierno Abdoulaye Diallo, a lancé une invite aux services de sécurité afin de déterminer les causes réelles de la mort de la jeune fille et éventuellement arrêter le ou les coupables lorsqu’il s’agirait d’un assassinat.

« Moi j’ai été appelé à 16h15 par le chef du secteur d’Aviation nord, qui m’a fait cas de la découverte d’un corps sans vie. Aussitôt, je me suis rendu sur les lieux et je suis allé au commissariat pour faire une déclaration. Après constat, la police a pris le corps pour le déposer à la morgue de l’hôpital régional de Labé. Le corps a été découvert dans un bâtiment inachevé. Il y a quelques mois, un bâtiment situé dans les parages avait été incendié par une foule en colère après l’assassinat d’une jeune fille. Depuis, les citoyens du secteur s’étaient mobilisés pour recenser tous les bâtiments inhabités, la liste avait été déposée au niveau des services de sécurité mais jusque-là rien n’a été fait dans ce sens. Vous savez ce secteur est beaucoup isolé, donc nous demandons aux autorités de nous aider et surtout nous attendons la suite des enquêtes », a-t-il expliqué.

Comme le père de Delphine Onivogui, tout le voisinage parle d’assassinat et pour l’heure, le corps de Delphine Onivogui se trouve à la morgue de l’hôpital en attendant une autopsié. A préciser que près du corps de la jeune fille, un pull-over floqué de l’armoirie notamment (voir photo ci-contre).

Sam Samoura pour Guinee7.com