C’est une triste réalité, le stade régional Elhadj Saifoulaye Diallo de Labé, en dépit de son état très piteux, est devenu un lieu de décharges de bidons. Ce, au su et au vu de tout le monde. Pour y arriver, sous les bénédictions de l’actuelle direction, des commerçants ont perforé une partie du mur afin de stocker des bidons, rapporte le correspondant de Guinee7.com.

Depuis près de cinq ans, en raison de son état de dégradation très poussé, le stade de Labé n’abrite pas des matches du championnat bien que le Fello Star, le club de la ville évolue en ligue 1. L’antre du fello star est devenu, un lieu qui abrite des spectacles et des mariages. Mais pas que ; car depuis quelques temps maintenant, des commerçants y stockent des bidons. Interrogés par un reporter de Guinee7.com, ces commerçants ont confié qu’ils paient de l’argent à la direction du stade. « Avant c’est au niveau du palais de la Kolima qu’on stockait nos bidons. Mais le Préfet a interdit cela, c’est ainsi, qu’on a proposé à la direction du stade qui a accepté. Tout d’abord, nous avons payé les frais pour casser le mur et mettre la petite porte que vous voyez là. En plus de cela, nous payons pour les bidons », nous a expliqué sous le couvert de l’anonymat un commerçant que nous avons trouvé sur les lieux.

Cependant, notre interlocuteur a refusé de donner le montant qu’il paie à la direction du stade. De son coté, Alseny Camara, le directeur du stade confirme qu’effectivement  ces commerçants lui versent un montant sans aussi donner plus de détails. Selon lui, c’est pour pouvoir entretenir le stade, qu’il a autorisé le stockage de ces bidons là. Il a toutefois esquivé la question de savoir à quoi servent les recettes  des spectacles et des mariages ?

Les acteurs du football local interrogés sur la question,  affichent une déception et fustigent cet agissement de la direction du stade qui selon eux, au lieu de préserver le peu qui reste de ce stade, elle contribue à sa destruction. Ils regrettent aussi de n’avoir pas constaté l’entretien dont fait allusion le directeur du stade. Pour eux, ceci est fait dans le but de se remplir les poches et saboter le sport à Labé.

Interpellé, le directeur de cabinet du gouvernorat de Labé, Ouremba Traoré dit ne pas être informé, mais il promet de prendre des mesures dans les prochains jours. En attendant, comme au marché, les commerçants règnent en maitres sur les lieux.

Sam Samoura pour Guinee7.com