Récemment, Ousmane Gneloy Diallo, militant du RPG Arc-en-ciel, parti au pouvoir, très actif sur les réseaux sociaux, a été condamné par la justice pour « injures publiques » à l’égard de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Elhadj Biro Diallo. Pour l’actuel président du parlement guinéen, honorable Amadou Damaro Camara, le « doyen Biro », ne méritait pas ça.

« Nous n’avons pas de lois qui puissent empêcher d’être insultés. Le président de la République en activité est insulté matin, midi et soir. Le président de l’Assemblée, même pas ancien encore est insulté par endroit aussi. Il y a eu des actions de la famille, je dois avouer, j’étais choqué moi-même par ce fait. J’ai dû demander à la famille de ne pas continuer à entretenir la flamme-là parce que le doyen Biro, ne méritait pas ça pour service rendu à la nation », a répondu, honorable Damaro Camara, à une question de guinee7.com relative à la protection des anciens présidents du parlement guinéen, lors de sa conférence de presse du mardi 6 juillet.

Toutefois, il précise que, « dans notre règlement intérieur, nous avons réglé le problème d’assistance des anciens présidents notamment, qui va entrer en vigueur avant la rentrée (parlementaire), véhicule, chauffeur, le salaire, etc. C’est nous qui avons fait ça. Le doyen Biro, heureusement a des enfants qui le soutiennent sinon je me suis intéressé, sa retraite c’est 459 000 GNF par mois. Naturellement, ça ne pourrait pas le faire vivre. Nous avons réglé ce problème et s’il plaît à Dieu avant l’ouverture on fera appliquer ».

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199