Un mouvement, Listes Citoyennes, encourage les candidatures indépendantes pour les prochaines communales. Il l’a fait savoir ce lundi 24 octobre, dans la salle El Hadj Mohamed Koula Diallo de la Maison de la presse de Coleah, lors d’une conférence de presse placée sous le thème : «Appel et soutien aux candidatures indépendantes pour les élections communales de 2017.»

Selon M. N’famara Diao Baldé, l’un des porte-paroles du mouvement, “Ce projet est né d’un constat que nous avons fait. En Guinée tout le monde critique la gestion et le niveau d’avancement du pays. Alors nous nous avons décidé de nous retrouver et de voir dans quelle mesure ces critiques peuvent apporter un quelconque plus  à notre pays. Le constat est que ça ne rapporte rien à notre pays. C’est à partir de là que nous avons décidé de saisir cette opportunité qui est l’élection communale, pour pousser le citoyen à se prendre en charge. Nous ne sommes pas un parti politique mais juste un groupe de personnes qui s’est réuni pour aider les gens qui se sont décidés d’eux-mêmes de gérer leurs collectivités à la base. Donc nous voulons appuyer ces personnes pour qu’elles soient elles aussi des acteurs de développement de leur localité au lieu de critiquer. Puisque nous avons estimé qu’il n’y personne de mieux placé que soit même pour se prendre en charge et se développer voilà ce qui nous a poussés à mettre en place ce mouvement“.

“Il y’a à nos jours une dizaine de candidatures qui se sont déjà déclarées à notre niveau avec lesquelles nous avons travaillé et discuté pour voir à travers quelles mesures nous pouvons les appuyer. D’autres nous ont appelés mais nous prenons le soin de voir quelle sont ces candidatures indépendantes, voir si nous partageons les mêmes idées“, a-t-il précisé.

A son tour, M. Alpha Bacar Barry, entrepreneur, un autre porte-parole estime que “nous sommes dans Listes Citoyennes, parce que les enjeux et défis sont majeurs pour les consultations électorales qui arrivent. Au niveau des communes urbaines, des communes rurales, etc., il y’ a un déficit criard de compétences, de visions et de projets. Mais également de connaissance du mécanisme des structures locales à la base et malheureusement les partis politiques dans la configuration actuelle ne peuvent pas répondre à ce besoin. Les partis politiques vont procéder par cooptage et parachuter les gens dans les communes qui ne sont pas forcement des gens compétents. Et le résultat va être que dans les cinq prochaines années nous aurons dans nos communes un débat politique au lieu d’avoir des maires qui géreront au quotidien nos problèmes. Ils ne nous sont pas redevables, nous citoyens, de leur élection, ils doivent leur élection aux structures politiques desquelles ils viennent d’où le problème de redevabilité qui aura un mauvais impact dans la gestion des communes. C’est pour cela au niveau de nos communes nous avons estimé qu’il faut soutenir les listes de gens compétents, qui vivent dans ces communes, qui  en connaissent les problèmes et qui peuvent donc apporter des solutions tout de suite. C’est pour cela que le premier appui que nous allons apporter  aux listes citoyennes, c’est d’abord la constitution de ce petit organe qui va permettre de filtrer le recrutement des futurs conseillers communaux. En écoutant leurs idées et projets, en les évaluant et échangeant eux et aussi leur apporter d’autres soutiens en matière de communication, d’autonomisation des listes, de la mutualisation financière“.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com