Mohamed Lamine Kanté, âgé de 26 ans, maintenancier de profession, est accusé d’avoir violé une fillette 11 ans à plusieurs reprises. A la gendarmerie, il a reconnu les faits et il sera transféré au tribunal, vendredi 30 octobre 2020. Selon les explications, c’est au mois d’août dernier qu’il a commencé à abuser de la petite. 

A en croire, l’adjudant-chef Sékou 2 Camara, commandant adjoint de la brigade spéciale de protection des personnes vulnérables (BSPPV), « le début de la semaine, nous avons reçu commandant Sow, en service au BATA, qui venait porter plainte contre un certain Mohamed Lamine Kanté, pour avoir violé sa fille âgée de 11 ans. Sur ce, on a envoyé la fille à hôpital par la voie de réquisition au médecin. Le médecin légiste a confirmé le viol avec une incapacité de travail de 15 jours », a-t-il expliqué tout en précisant que d’autres examens pour la santé de la fille sont en cours avec “Médecin sans frontières”.

Le présumé violeur vivait chez les parents de la victime depuis plusieurs années.  Malgré tout cela, Hawa Sow, la grande sœur de la victime, est catégorique sur sa position : « On réclame justice, parce que ce que Lamine nous a fait, ça fait mal », a-t-elle lancé, tout en soutenant que sa petite sœur est traumatisée. 

« La petite, elle est frustrée, elle est devenue timide. Elle est éloignée du monde maintenant ; elle est renfermée en un mot. Parce que c’était une petite joviale, toujours gentille avec les personnes, mais maintenant elle est tout le temps enfermée », a laissé entendre Hawa Sow. 

De son côté, la victime a raconté qu’un jour, « il m’a commissionnée, d’aller chercher de l’eau pour lui, parce que ma mère revend de l’eau. Je suis allée, j’ai cherché l’eau et je lui ai ramené. Après il m’a touché, j’ai dit “laisse-moi”, il a attrapé ma bouche, il a fait ça.  Quelques jours après, je suis tombée malade, il a appelé ma grande sœur, de venir me chercher, moi je ne n’étais même  informée de ça. J’étais couchée à la maison (…), ma sœur m’a demandé pourquoi tu n’es pas venue hier (pour manger, ndlr), j’ai dit que j’étais tellement malade, j’ai même vomi. Vers 12 heures, 13 heures, j’ai vu ma sœur venir me chercher, on est allé à l’hôpital, elle a acheté des tests de grossesse que je vais faire ça, ils ont dit que je ne suis pas enceinte (…) »  

Devant les journalistes, Mohamed Lamine Kanté, le présumé violeur a déclaré, « L’attouchement étant considéré comme viol, je reconnais que j’ai violé. En effet, la petite, je vis dans leur famille depuis plus de 7 ans. Depuis 2013, donc c’est ma famille d’accueil en un mot. Je les considère comme étant mes sœurs », a-t-il raconté. 

Bhoye Barry pour guinee7.com 

00224 628 705 199