Le barreau de Guinée a fait noter ce mardi matin, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à la cour d’appel de Conakry, sa préoccupation face «aux vagues d’arrestations massives, les interpellations en formes de Kidnappings opérées tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays par des agents encagoulés…»

La déclaration a été lue par le bâtonnier, Me Djibril Kouyaté.

Dans ladite déclaration, l’ordre des avocats de Guinée a rappelé la vocation du barreau de Guinée, qui consiste à «défendre les droits humains et les libertés fondamentales».

C’est à cet effet que le barreau a signifié que la situation «des droits humains et des libertés fondamentales, leur protection ne semble plus être la préoccupation première de ceux qui ont la charge».

Au compte de cette cohorte de violations, le barreau s’est dit profondément «préoccupé par la rumeur persistante quant à l’existence d’un “Goulag” dit de «Soronkoni».

Avant de dénoncer plus loin, d’autres «violations» dont les informations sont véhiculées sur l’ensemble du territoire. «Les enlèvements de personnes ; les destructions de biens publics et privés ; les tueries et les violences sur des personnes physiques, généralement des manifestants non armés dans le cadre de manifestations dûment autorisées», a cité le bâtonnier, Me Djibril Kouyaté.

Après avoir signalé plus loin son amertume face «à la dégradation du vivre commun, à travers les propos haineux, agressifs et communautaristes distillés sur les réseaux sociaux et à travers d’autres mass medias» le barreau a appelé «sans parti pris dans le débat en cours sur le changement de constitution et son corollaire, le renouvellement du mandat présidentiel venu à échéance» à la conscience nationale et patriotique des acteurs politiques guinéens. Mais aussi à une «observation des lois et règlements de la République de Guinée dans toutes les démarches ou initiatives politiques».

Enfin, le barreau a dit sa disposition à contribuer au règlement de la crise. « Le barreau de Guinée offre sa médiation pour participer au règlement de la crise politique. Le barreau de Guinée qui entend jouer son rôle de gardien du droit et des libertés, reste très attentionné quant à l’évolution de la situation.» Lire ci-dessous toute la déclaration.


Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com