Cette année le Footmag célèbre sa troisième année de parcours. Une jeunesse pendant laquelle le magazine a su se mettre à l’abri des maladies infantiles des médias en Guinée : Naitre et mourir sans que personne ne s’aperçoive de l’existence. Déjà un pari de réussi par Noosecom Guinée. Remettre le football au centre des intérêts et surtout participer dans le débat sur la relance de notre discipline phare, le football.

Quand on lance un média on fait un choix : celui d’informer et d’éduquer sur la base de faits avérés et réels. Avec les contingences qui sont celles des médias écrits en particulier et de tous types de médias en général.

Il faut rappeler, sans prétention aucune, que nous avons été à l’avant-garde du combat qui a été de donner au football dans les médias guinéens ses lettres de noblesse. Nous étions là quand les patrons de médias fuyaient ce secteur ingrat et financièrement peu porteur. Nous y sommes venus par amour. Et, Allah hamdoullahi ! Nous avons fait des émules…

C’était pour nous plus qu’une gageure de sortir le roi foot de l’escarcelle de certains venus pour s’y faire un nom, et s’acheter une popularité. Ce n’est pas un jeu de hasard, le football !

C’est vrai qu’à coût de millions ou de milliards on peut bien s’acheter une popularité. Le hic est que celle-ci est passagère.

Sur notre parcours pendant ces trois années, étaient montés des obstacles que nous avons, comme un athlète, su affronter. Notre objectif étant la ligne d’arrivée. Dans notre dos, des médisances ont été dites, de l’opprobre nous a été jetés.

C’est l’occasion de rappeler que courber l’échine devant les millions et les cadeaux en tous genres pour altérer notre conviction n’est pas notre fort. Qu’on nous le pardonne. La fierté de servir le football guinéen depuis 15 ans n’a pas d’égal pour nous.

Qu’on se le tienne pour dit : Le choix du football c’est déjà admettre qu’on a pu se tromper comme tout être humain normalement constitué. Il ne nous appartient pas de faire l’avenir, nous sommes suffisamment occupés à le préparer. Celui qui y a déjà fait un tour peut remercier Dieu de ce don unique d’ubiquité dont il est le seul bénéficiaire. Oui l’avenir du football nous intéresse, nous en faisons une priorité de telle sorte que nous en sommes devenus, par la force des choses, un acteur de premier plan.

Le footmag est et demeure la source pour beaucoup de fans de ce sport une source intarissable d’informations. Il s’attèlera à continuer, malgré les difficultés et menaces à peines voilées d’un certain ‘‘messie’’. Il demeurera le rempart contre les arnaques et injustices dans le milieu. L’ambition est sans doute de faire le football au bénéfice de tous les Guinéens. Qu’ils trouvent, ces Guinéens nombreux et anonymes, dans ces lignes, l’expression de notre reconnaissance. Ni les langues de vipères ni les peaux de bananes ne nous feront dévier de notre mission. Car pour nous, le choix est fait : le football guinéen. Sa défense, nous en faisons un métier.

Sega Diallo, Directeur de publication du footmag

Publicités