Selon Fatima Camara, rapporteur générale du CNT, « la Loi de Finances Initiale 2022 a été arrêtée en recettes à la somme de vingt-six mille soixante-trois milliards sept-cent quatre-vingt-cinq millions sept cent soixante-trois mille six cent onze francs guinéens (26 063 785 763 611 GNF); en dépenses à la somme de trente mille milliards six cent sept milliards six cent cinquante-six millions cent vingt-cinq mille soixante-huit GNF (30 607 656 125 068 GNF), soit un déficit de quatre mille milliards cinq cent quarante-trois milliards huit cent soixante-dix millions trois cent soixante-un mille quatre cent cinquante-sept GNF (4 543 870 361 457 GNF). Pour la couverture de ce déficit, le ministre des Finances a été autorisé à contracter des emprunts pour un montant de 21 580, 808 Mds; recouvrer des créances sur les entreprises et autres redevables pour 397,735 Mds: procéder au remboursement du capital des emprunts pour 17 434,682 Mds ».

Pour atteindre ces objectifs, de nouvelles mesures ont été prises, à savoir: « le retrait des dispositions des articles 2 et 3 de la LFI 2020 relatives aux ressources et charges du budget d’affectation spéciale Registre Social Unifie (RSU): la diminution des ressources du budget d’affectation spéciale Fonds de Développement des communes de Conakry (FODECCON) de 10% à 5.92% des recettes douanières; l’exonération de la TVA des importations des pièces de rechange, parties et accessoires neufs des véhicules destinés au transport en commun des personnes et non destinés au transport des marchandises ainsi que les motocycles et tricycles; l’augmentation à 40% des droits d’accises sur les importations de la fixation à 100 000 GNF des frais de délivrance du certificat de mise à la consommation par véhicule, la fixation pour l’exercice 2022 des tarifs de la Taxe sur la Consommation Téléphonique (TCT), conformément aux dépositions du nouveau Code des Impôts à 1 GNF par appel 10 GNF par SMS et à 5% du prix du forfait internet », a-t-elle détaillé.

A noter que cette loi de finances a été adoptée en présence du premier ministre par intérim, Dr Bernard Gomou.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com