C’est au siège de la Plateforme Nationale des Citoyens Unis pour le Développement (PECUD), sis au quartier Ratoma, que se sont réunis, ce vendredi 26 avril, les leaders du Front national pour la défense de la constitution dont le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo.

Au cours de cette réunion, une déclaration a été lue par Abdourahmane Sano de la PECUD qui, tout d’abord, a félicité “le peuple de Guinée pour sa ferme volonté d’empêcher toute tentative de remise en cause des principes fondamentaux de la démocratie et de l’État de droit, quelle que soit la forme de la forfaiture, qu’un groupuscule d’opportunistes voudrait imposer à la nation”.

Il a salué l’arrivée au sein du Front, ‘‘de grands artistes patriotes, d’associations de femmes, d’organisations de jeunesse… ”

Avant de poursuivre en ces termes : “Le FNDC se réjouit de la mobilisation de nos compatriotes de la diaspora, notamment en Afrique, en Europe et en Amérique, qui s’activent admirablement dans un élan d’unité pour créer des antennes-FNDC dans leurs pays de résidence, afin d’exprimer leur refus au recul de la démocratie. À cet égard, le FNDC félicite nos compatriotes de France pour la marche historique le 21 avril dernier et encourage la démultiplication de ce bel exemple.”

Ensuite, “dans le souci de coordonner toutes les actions futures et de leur donner une ampleur plus grande et plus efficace, le FNDC a entrepris la structuration territoriale de son vaste mouvement citoyen, par la création d’antennes dans toutes les communes de Conakry, dans les préfectures et les quartiers, ainsi que dans les pays de résidence de la diaspora, où cela est encore nécessaire.”

Dans cet esprit, ‘‘le FNDC a invité tous les représentants de toutes les organisations membres (société civile, syndicats, partis politiques, coalitions d’artistes, organisations estudiantines et de jeunesse, organisations socioprofessionnelles, organisations de défense des droits de l’homme, citoyens engagés, etc.) à se regrouper sans délai pour constituer ensemble, la cellule locale de leur juridiction (à l’intérieur et à l’extérieur du pays) et à communiquer au secrétariat national de FNDC, les contacts de leurs principaux responsables. Dès sa création, l’antenne-FNDC doit prendre d’assaut tous les quartiers pour la sensibilisation en vue de défendre la constitution de mai 2010, pour expliquer les manigances autour du projet de “référendum” et mobiliser les populations”

Enfin, il a signalé que “l’Etat de droit, la justice, les libertés d’expression et de presse, la paix sociale et la stabilité en Guinée et dans la sous-région sont en danger du fait d’un groupuscule de cadres véreux ; il est de notre responsabilité légale de défendre la constitution en barrant la route au troisième mandat.”

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire